En ce moment
 
 

Tueries du Brabant: une nouvelle preuve de manipulation de l'enquête...

Tueries du Brabant: une nouvelle preuve de manipulation de l'enquête...

Des indices ont été jetés dans le canal à Ronquières dans le but d'être retrouvés.

Des pièces en lien avec les tueries du Brabant, que l'on croyait depuis trente ans avoir été jetées dans le canal à Ronquières la nuit du 10 au 11 novembre 1985 suivant le massacre d'Alost, ont été jetées au plus tôt le 27 octobre, soit "8 à 10 jours" maximum avant leur découverte le 6 novembre 1986.

"Nous sommes certains de chez certain", confie jeudi le procureur général Christian De Valkeneer à La Dernière Heure, expliquant ne plus s'appuyer sur les seuls travaux de l'INCC mais aussi sur des analyses confiées à deux autres laboratoires indépendants.
 
Cette fourchette de 8 à 10 jours implique que ceux qui détenaient les indices savaient qu'il était programmé de plonger à Ronquières dans les jours qui suivraient et que ces indices ont été jetés dans les quelques jours qui ont précédé dans le but d'être retrouvés, écrit le quotidien.     

Christian De Valkeneer utilise dès lors le terme de "manipulation" et répète sa volonté de voir le délai de prescription être prolongé au-delà du 10 novembre 2015.


Vos commentaires