En ce moment
 
 

Un "Arnacoeur" en Belgique: Frédéric a fait 5 victimes, des femmes "détruites" qui ont perdu 400.000€

 
arnacoeur, escroc
 

Découvrez l'intégralité du "Reporters" de Delphine Simon sur RTL Play.

Chaque année, de nombreux couples se forment grâce aux plateformes de rencontre en ligne. Malheureusement, pour Justine et 5 autres femmes que notre rédaction a rencontrées, le conte de fées a viré au cauchemar. Sur 12 ans de temps, l’une après l’autre, elles ont croisé la route du même homme sur Meetic : Frédéric. Aujourd’hui, elles l’accusent de leur avoir volé pour un total de plus de 400.000 euros.

"Tout ce que je cherchais, c'est une histoire d'amour sérieuse", nous a confié Justine. Très vite, elle tombe éperdument amoureuse de Frédéric, qui semble être le prince charmant qu'elle n'attendait plus. "Pour moi, c'était bingo".

Une deuxième victime témoigne: "On tombe amoureuse d'un homme comme Fred car il répond à presque tous les besoins, je pense qu'il s'adapte un peu au profil de la personne qu'il rencontre. Il est drôle et humain, même si c'est paradoxal".

C'est un oiseau de nuit

Après des moments magiques avec ses victimes, c'est la douche froide. Elles accusent l'homme qu'elles aimaient d'escroquerie, d'abus de confiance, de faux en écriture de fraude informatique, selon un procédé qui semble se répéter quand la nuit tombe.

"Il faut savoir que c'est un oiseau de nuit, il ne dort quasi pas. Je pense que quand je dors, il va sur mon GSM, dans mon sac, il prend mes cartes. Il a usurpé mon identité, insidieusement, il a pris ma carte, il relevait mes fiches de paie, il a ouvert des comptes en banque à mon nom, et a contracté des prêts à mon nom", nous a confié anonymement une autre victime.

Des procédures toujours en cours

La cour d'appel de Liège vient de condamner Frédéric à 5 ans de prison, dans le cadre du procès de deux de ces victimes.

Par le biais de son avocat, Frédéric nous a fait savoir qu'il contestait les accusations de Justine. Celle-ci espère qu'à l'issue du procès, "il soit derrière les barreaux, mais surtout qu'il arrête de détruire des vies, de détruire ces filles".

Découvrez l'intégralité du Reporters sur RTL Play


 

Vos commentaires