Un avocat accuse l'Office des étrangers d'enfermer illégalement des demandeurs d'asile

(Belga) Une demandeuse d'asile marocaine va porter plainte jeudi contre l'Office des étrangers (OE) car elle a été retenue illégalement en centre fermé, a indiqué mercredi soir son avocat, Me Zouhaier Chihaoui. L'administration a systématiquement ignoré plusieurs décisions de justice lui enjoignant de libérer des demandeurs d'asile, dénonce-t-il.

"Depuis août 2017, l'OE doit justifier la nécessité de la détention de demandeurs d'asile, mais il n'a pas adapté sa pratique", selon l'avocat. En conséquence, durant les mois de janvier, février et mars, de nombreux demandeurs d'asile ont contesté les décisions ordonnant leur enfermement en centre fermé et ont obtenu gain de cause devant la chambre du conseil et la chambre des mises en accusation. C'est le cas d'une femme marocaine, qui devait donc être libérée. Mais l'OE a immédiatement pris une nouvelle décision la maintenant en centre fermé. Depuis, son avocat Me Chihaoui a obtenu qu'elle soit libérée grâce à la menace d'une astreinte de 1.000 euros par jour d'enfermement supplémentaire. La dame ne veut toutefois pas en rester là et portera plainte jeudi contre l'OE. "J'ai déjà vu que l'OE ignorait des décisions de justice, mais c'était l'exception et non la règle. Ces dernières semaines, c'est devenu une pratique systématique", dénonce le conseil. Il déposera lundi d'autres plaintes encore car trois autres de ses clients sont toujours enfermés alors qu'ils auraient dû être libérés jeudi dernier. (Belga)

Vos commentaires