En ce moment
 
 

Un chef d'entreprise libéré après avoir été placé en cellule: "Il était soupçonné d'être l'homme au chapeau"

Un chef d'entreprise libéré après avoir été placé en cellule:
Image d'illustration

Un chef d'entreprise de Hasselt d'origine pakistanaise a été libéré après avoir été appréhendé, selon ses dires, en lien avec les attentats de Bruxelles. "Il était soupçonné d'être 'l'homme au chapeau'", précise sa soeur.

Adnan Ahmad, 29 ans, gère le service d'ambulance Ambu Medical. "Lundi, la police s'est rendue au domicile de mes parents où vit également mon frère", a expliqué Fatima Ahmad. "Il a été appréhendé sous les yeux de ses deux filles. Toute la rue était fermée. Les bâtiments de l'entreprises, situés un peu plus loin, ont aussi été fouillés. Les ambulances et véhicules privés des chauffeurs ont été emmenés par des dépanneuses."

Adnan Ahmed a été placé en cellule. "Après plusieurs heures, on lui a dit qu'il était suspecté de terrorisme, des informations faisant état d'un attentat avec une ambulance étant parvenues à la police. Personne ne sait pourquoi mon frère a été visé. Il ne ressemble pas du tout au suspect de l'aéroport."

Après avoir détaillé son emploi du temps de lundi et mardi, il a été libéré. "Sa réputation a été gâchée et il est mentalement très touché. Il a même dû être admis à l'hôpital."

Son avocat, Geert Goffin, estime que l'accusation est due à la panique actuelle. "Les conséquences sont loin d'être minimes. Des articles nécessaires à l'activité de mon client ont été saisis." Me Goffin s'entretiendra mercredi avec son client quant à l'opportunité de déposer une plainte contre X.

Vos commentaires