En ce moment
 
 

Un gang attaquait des magasins à la voiture-bélier avant d'écouler la marchandise en Roumanie: les peines sont tombées

Un gang attaquait des magasins à la voiture-bélier avant d'écouler la marchandise en Roumanie: les peines sont tombées
© Belga

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné vendredi dix-neuf personnes, suspectées d'une quarantaine d'attaques et tentatives d'attaques à la voiture-bélier, à des peines de prison comprises entre un et cinq ans. Ces personnes, des hommes et des femmes originaires de Roumanie, visaient des grandes enseignes réparties dans tout le pays, notamment à Lennik, Drogenbos et Overijse. La bande a pu être démantelée à l'été 2018.


Leur mode opératoire

Le groupe s'était spécialisé dans des attaques éclairs à la voiture-bélier. Les auteurs projetaient des véhicules sur les vitrines des magasins ou banques qu'ils avaient ciblés. Ils visaient généralement des grands commerces vendant du matériel multimédia, des magasins de bricolage, des commerces spécialisés dans l'outillage, des centres de jardinage et des magasins de vêtements. Dans un premier temps, ils attaquaient les étalages à l'aide d'une masse avant d'utiliser des voitures qu'ils avaient volées.


La bande rejoignait la Roumanie entre chaque période de vols

Les faits se sont déroulés en trois phases. La première du 12 au 26 novembre 2017, la deuxième du 21 janvier au 7 février 2018 et une troisième du 9 au 18 mai 2018. Un centre de jardinage de Lennik, une société de location de matériel de construction à Overijse, un commerce spécialisé dans la pêche à Estaimpuis et deux filiales Vanden Borre à Boortmeerbeek et La Louvière avaient notamment été victimes de la bande. Un magasin d'outillage de Drogenbos a même reçu deux fois la visite des malfrats. Entre chacune de ces phases, la bande regagnait la Roumanie afin d'écouler son butin.


Un véhicule intercepté permet de faire tomber le gang

La police a pu finalement mettre fin au trafic à l'été 2018. Une voiture des voleurs avait été filmée lors d'une attaque. Le même véhicule avait été intercepté le lendemain à Termonde et ses quatre occupants avaient été arrêtés. Cette interpellation avait conduit les enquêteurs à une maison de Charleroi qui servait de point de chute aux criminels.

Sur place, la police avait appréhendé 11 suspects et saisi toute une série de preuves. Les recherches ont ensuite permis d'identifier quatre suspects supplémentaires.


Le jugement

Dans son jugement, le tribunal a pointé l'esprit de cupidité démesuré des suspects qui ont commis "plusieurs faits effrayants" et ont provoqué de gros dégâts commerciaux. Il y avait en outre de grandes chances que les malfrats récidivent, selon le tribunal.

Vos commentaires