Un homme de 29 ans est jugé à Liège ce matin pour un viol à distance: ses victimes étaient à 500km au moment des faits

Le tribunal correctionnel de Liège doit rendre son jugement aujourd'hui dans une affaire de viol peu banal : un viol à distance. Un jeune homme de 29 ans est accusé d'avoir violé deux jeunes garçons de 13 ans. Particularité : au moment du viol, lui était à Slins, en région liégeoise, et ses deux victimes à Mulhouse, dans l'est de la France. Entre le violeur présumé et ses victimes, il y avait 500 km. Tout s'est donc déroulé via internet...

L’ancien maître-nageur se faisait passer pour une jeune fille de 14 ans afin d'obtenir des photos et de vidéos dénudées de jeunes garçons. Il se faisait appeler Céline, jusqu'au jour où il est entré en contact avec deux jeunes garçons de 13 ans qu'il a incité à avoir une relation sexuelle devant leur webcam.

Selon le parquet, sans l'incitation du prévenu, ces deux jeunes n'aurait rien fait. Il doit donc être condamné comme co-auteur de viol sur mineur de moins de 14 ans. Les peines prévues sont aussi sévères que s'il avait été l'auteur matériel du viol. Il risquait jusqu'à 15 ans de prison. Le parquet a requis 4 ans.

Le prévenu a expliqué qu'il n'avait pas conscience du mal qu'il avait pu faire, que pour lui tout cela n'était que virtuel... Aujourd'hui, c'est bien dans le monde réel qu'il risque d'être condamné.

Vos commentaires