En ce moment
 

Un kiné profite des douleurs aux cervicales de sa cliente pour lui masser les seins et la violer: 3 ans de prison avec sursis

Un kiné profite des douleurs aux cervicales de sa cliente pour lui masser les seins et la violer: 3 ans de prison avec sursis
Image d'illustration

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné mercredi un kinésithérapeute, aujourd'hui retraité, pour le viol d'une patiente. Celui-ci avait profité des douleurs aux cervicales de sa cliente pour lui masser les seins et la violer. Il écope de trois ans de prison, avec sursis vu son âge, et l'arrêt de ses activités.

Patiente habituelle de Jean-Pierre H., la victime s'était présentée à son cabinet, le 3 novembre 2016, afin de soigner ses douleurs aux cervicales. Le kiné en avait profité pour lui masser les seins et, après lui avoir dit qu'elle "était célibataire et qu'il y avait d'autres façons de se détendre", il avait glissé la main dans ses sous-vêtements et l'avait violée.

Poursuivi pour viol et attentat à la pudeur, le septuagénaire a expliqué à l'audience qu'il avait touché le sexe de la patiente par erreur alors que devant le juge d'instruction, il avait déclaré que son acte relevait "de la drague", qu'il "l'avait déjà fait avec d'autres femmes et que parfois cela marchait".

Le parquet avait pour sa part estimé les préventions établies et requis trois ans de prison. Me Ureel, conseil du prévenu, avait plaidé le doute quant au viol, estimant qu'il y avait eu massage du clitoris, sans pénétration. L'avocat avait ajouté qu'à la suite des faits, son client avait cessé ses activités et qu'il avait dû s'expliquer auprès de ses proches. Et que, vu son âge, la prison n'était pas une solution. Me Ureel avait donc plaidé la suspension du prononcé.

Mercredi, le tribunal a estimé le viol et l'attentat à la pudeur établis. Jean-Pierre H. écope de trois ans de prison avec sursis. 

Vos commentaires