Un Liégeois surpris la main dans le short d'un enfant de 7 ans: l'homme a fait d'autres victimes dans son cercle familial

Un Liégeois surpris la main dans le short d'un enfant de 7 ans: l'homme a fait d'autres victimes dans son cercle familial

Un Liégeois âgé de 51 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 7 ans de prison ainsi qu'à une mise à disposition du tribunal de l'application des peines d'une durée de 5 ans, pour des faits de viols et d'attentats à la pudeur commis dans son entourage familial.

Les faits s'étaient déroulés dans les régions d'Aywaille et de Vielsalm entre 1999 et 2015. L'enquête et les révélations avaient débuté lorsque le prévenu, mari de la grand-mère d'un enfant de 7 ans, avait été surpris alors qu'il avait la main dans le short de cet enfant. Les premiers devoirs avaient révélé que cet enfant avait subi plusieurs attentats à la pudeur et viols entre mai et juin 2015.

Deux autres victimes avaient dénoncé des faits d'attentats à la pudeur commis par le prévenu. Le beau-fils avait déclaré avoir été ciblé par des attouchements entre 1999 et 2002 lorsqu'il était âgé d'une dizaine d'années. Une petite fille avait aussi dénoncé une scène qui s'était produite entre 2007 et 2009 alors qu'elle était âgée de 3 ou 4 ans.


Il affirme que les enfants étaient demandeurs

Le dossier avait révélé que le prévenu était plus particulièrement attiré par les enfants non pubères. Il a admis certains faits tout en les minimisant, évoquant un contexte ludique ou prétendant que les enfants étaient demandeurs de ses caresses.

Dans son jugement, le tribunal a souligné vendredi la gravité des faits et l'absence de prise de conscience du prévenu.

Vos commentaires