En ce moment
 
 

Un médecin nutritionniste condamné à Liège: ses coupe-faim aux hormones ont laissé des séquelles à une patiente

Un médecin nutritionniste condamné à Liège: ses coupe-faim aux hormones ont laissé des séquelles à une patiente
Image d'illustration

Un médecin nutritionniste liégeois a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège après avoir prescrit un traitement hormonal interdit et risqué à une de ses patientes. En raison de l'ancienneté des faits, seule une déclaration de culpabilité sans peine a été prononcée contre lui.

Entre le 12 et le 21 septembre 2006, ce médecin nutritionniste de la région de Liège avait réalisé des prescriptions d'hormones thyroïdiennes à une patiente. Il lui avait prescrit ces médicaments pour accélérer les effets d'un traitement par gélules amaigrissantes alors que cette combinaison est interdite.

La patiente l'avait consulté dans le cadre d'une surcharge pondérale et d'un régime. Il lui avait administré un traitement sur base d'une préparation magistrale à l'effet "coupe-faim". Mais il avait combiné ce traitement avec d'autres médicaments qui sont interdits dans ce cas de figure ou dont la vente avait été suspendue en Belgique.

Ces prescriptions avaient entrainé des conséquences graves pour la patiente qui avait conservé une incapacité. Le médecin était poursuivi pour avoir, par défaut de prévoyance et de précaution, involontairement porté des coups et blessures avec incapacité à sa patiente.

Le tribunal a déclaré les faits établis mais, en raison de l'ancienneté des faits, le médecin a été condamné à une déclaration de culpabilité sans peine. Cette décision a des conséquences sur le volet civil de l'affaire car le médecin devra aussi supporter une partie du dommage réclamé par la victime.


Vos commentaires