En ce moment
 
 

Un père condamné pour des attouchements commis sur son fils à Huy et Andenne: la peine est tombée

Un père condamné pour des attouchements commis sur son fils à Huy et Andenne: la peine est tombée
© Belga

Un père a été condamné à six ans de prison pour viol et attentat à la pudeur sur son fils ce vendredi par le tribunal correctionnel de Huy. Les faits se sont déroulés entre le 12 septembre 2004 et le 9 avril 2012.

L'Andennais, actuellement incarcéré, était poursuivi pour viol et attentat à la pudeur sur son fils, entre le 12 septembre 2004 et le 9 avril 2012 dans la région de Huy et par la suite, Andenne (Namur).

Le 24 février 2014, la victime avait laissé un message à sa maman lui faisant comprendre la situation. Cette révélation avait alerté la mère qui s'était alors souvenue de scènes anodines prenant un autre sens.

Au commencement des faits, le fils était âgé de six ans. Lors d'une audition filmée, il avait explicité tous les traitements subis au fil du temps: coups de matraque, fouet, ceinture, coups de poins et des pénétrations. Selon son témoignage, les faits s'étaient déroulés dans la région de Huy, chez le père, et à Andenne, après le déménagement de celui-ci.

Le jeune avait expliqué aux enquêteurs avoir tenté une fois de le dire à sa maman. Bien que confronté par celle-ci, le père aurait continué ses méfaits jusqu'au jour où le fils a réussi à le repousser, soit 2 ans avant de le dénoncer, pour protéger ses quatre frères et sœurs.


Déjà condamné pour des faits similaires, l'homme nie les faits

Le prévenu, faisant défaut lors des audiences puisqu'incarcéré, a nié les faits en expliquant que son ex-femme voulait l'enterrer et orientait donc les propos de son fils. Lors d'une rencontre avec un expert, il a ajouté que le garçon avait subi des attouchements d'une tierce personne, autre que lui.

Déjà condamné par le tribunal correctionnel de Namur à huit ans de prison pour des faits similaires en 2013, le prévenu a écopé de six ans de prison pour les faits survenus à Huy et Andenne.

Vos commentaires