Un policier bruxellois condamné à 6 mois pour violence policière: il s'était vengé de deux jeunes violents une fois au poste

Un policier bruxellois condamné à 6 mois pour violence policière: il s'était vengé de deux jeunes violents une fois au poste

Un agent de la police locale de Bruxelles a été condamné mardi à une peine de six mois de prison avec sursis pour utilisation abusive de la violence lors d'une arrestation. Un deuxième policier a été acquitté. Les faits remontent à avril 2014 et le parquet avait déjà assigné l'homme mais le procès avait été reporté car une enquête judiciaire avait été également ouverte.

L'incident s'était déroulé le 20 avril 2014 au Mont des Arts à Bruxelles. Deux jeunes qui roulaient un joint avaient été abordés par une patrouille de police. L'un des deux s'était tout de suite montré agressif et avait tenté de donner un coup à un des agents. Les policiers avaient essayé de maîtriser l'homme mais l'autre jeune avait donné un coup dans le dos d'un agent. Des renforts avaient dû être appelés pour interpeller le premier individu.

La violence utilisée lors de cette première scène était légitime, selon le parquet et le tribunal. C'est ensuite que les choses ont dégénéré. Dans le combi de police, un agent aurait frappé la victime avec une matraque et au commissariat, un policier, qui faisait partie de la première patrouille intervenue sur les lieux, aurait également frappé la victime.

Le tribunal a estimé que les faits qui s'étaient produits dans le combi n'étaient pas prouvés et a donc acquitté l'agent concerné. La violence utilisée dans le commissariat était par contre hors de proportion, a estimé le tribunal. "Le détenu était lui-même agressif verbalement et physiquement mais cela ne justifie pas l'utilisation de la violence."

Le délai raisonnable étant dépassé, le tribunal a ordonné une peine de six mois de prison avec sursis. Le policier reconnu coupable peut encore interjeter appel.

Vos commentaires