En ce moment
 
 

Un sac d'explosifs découvert samedi à Anderlecht

Un sac d'explosifs découvert samedi à Anderlecht

(Belga) Un sac contenant des explosifs a été découvert durant le week-end par la police dans une maison d'Anderlecht, a indiqué le parquet de Bruxelles lundi, confirmant une information de VTM Nieuws. D'après la chaîne privée flamande, le SEDEE, le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs de la Défense, a été appelé sur place à la suite de cette découverte, alors que le Tour de France passait par la capitale.

La découverte a eu lieu samedi (6 juillet), jour du départ du Tour à Bruxelles, vers 19h30. Selon le parquet, rien ne permet cependant de conclure que les explosifs étaient destinés à être utilisés dans le cadre d'un attentat. D'après VTM Nieuws, il s'agirait entre autres de bombes artisanales contenant des clous. "En ce moment, il n'y a pas de preuve que ces explosifs étaient destinés à commettre un futur attentat", insiste lundi Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles. "On envisage également la possibilité qu'il s'agisse d'une ancienne cache." C'est un ouvrier qui a découvert le sac en question dans un espace de rangement, sous un escalier, et qui a ensuite prévenu la police. "Ce samedi 6 juillet 2019, vers 19h30, les services de police ont été avisés par un ouvrier de la découverte d'un sac contenant des explosifs, dissimulé dans une cache sous un escalier à l'intérieur d'une habitation à Anderlecht. A l'ouverture du sac, les enquêteurs ont découvert des armes tels couteaux et coups de poings américains mais aussi des engins explosifs", détaille le porte-parole du parquet de Bruxelles. "Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) est descendu dans le courant de la soirée sur les lieux afin d'examiner les explosifs. Il ressort des analyses qu'il s'agit de plusieurs explosifs de type artisanaux". Le parquet a ouvert une enquête. "A ce stade de l'enquête, nous n'avons pas identifié de suspects et, dans l'intérêt de l'enquête, nous ne ferons pas davantage de commentaires", conclut-il. (Belga)

Vos commentaires