En ce moment
 

Une arrière-grand-mère condamnée pour des coups sur un enfant de 3 ans: il n'était pas son "préféré"

Une arrière-grand-mère condamnée pour des coups sur un enfant de 3 ans: il n'était pas son
Image d'illustration
 

Une Liégeoise âgée de 71 ans a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 6 mois de prison avec sursis et à une amende de 450 euros après avoir commis des faits de coups et blessures sur un enfant âgé de 3 ans. Cette arrière-grand-mère avait frappé à plusieurs reprises l'enfant que ne figurait pas parmi ses préférés.

Les faits avaient été dénoncés par le personnel enseignant de l'établissement où était scolarisé l'enfant. Un garçon âgé de 3 ans présentait régulièrement des traces de coups qui correspondaient aux périodes où il était sous la garde de son arrière-grand-mère. L'enfant, effrayé par l'idée d'être attendu par la prévenue à la sortie de l'école, avait révélé qu'il était régulièrement frappé.

Des traces de coups et de préhension avaient été constatées sur ses pommettes, sur son cou, sur son menton et sur sa gorge. L'enquête avait révélé que la prévenue avait une préférence marquée pour un autre enfant de la famille. L'enfant victime des coups n'était pas son préféré, ne recevait pas les mêmes attentions et n'avait pas droit aux mêmes libertés.

La prévenue affirmait que les blessures constatées sur le corps de l'enfant résultaient d'une chute. Mais le tribunal n'a pas retenu cette version des faits. La prévenue a été condamnée à une peine de 6 mois de prison avec sursis et à une amende de 450 euros.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos