En ce moment
 

Une habitante de Grâce-Hollogne tuée à coups de couteau, son compagnon est le principal suspect: "J'ai entendu la voisine crier"

  • Une femme poignardée à mort par son compagnon à Grâce-Hollogne

  • Une habitante de Grâce-Hollogne tuée à coups de couteau: "J''ai entendu la voisine crier"

 

Un père a découvert sa fille atteinte de plusieurs coups de couteau à Grâce-Hollogne.

Une habitante de Grâce-Hollogne, née en 1989, a été tuée à coups de couteau par son compagnon, dans la nuit de samedi à dimanche, après une dispute conjugale, a indiqué dimanche le parquet de Liège.


Le compagnon, principal suspect: la victime avait expliqué à son père que la situation était tendue

La victime avait déjà téléphoné à son père pour lui expliquer que la situation était tendue et qu'elle avait peur de son compagnon. Arrivé sur place, le père a dû forcer l'entrée du domicile dans lequel il a découvert sa fille dans un état critique, atteinte de plusieurs coups de couteau. Malgré l'arrivée des secours, la victime a finalement succombé à ses blessures.

Le compagnon, principal suspect dans cette affaire, n'était pas présent au moment de l'arrivée des secours. Il est toujours en fuite et est activement recherché. Le dossier a été mis à l'instruction.


"Il y avait très souvent des disputes"

Un habitant du quartier a raconté ce qu'il a vu cette nuit là. "Il y avait très souvent des disputes. Juste avant son décès, elle avait appelé son papa parce qu'elle avait des problèmes. Elle avait peur. Vers 1h30 du matin, il y a eu un bruit assez sourd... comme une explosion. Alors j'ai regardé par la fenêtre. Je n'ai plus rien entendu. Puis 10 secondes après, j'ai entendu la voisine crier. Puis la porte s'est refermée et je n'ai plus rien entendu", explique l'homme au micro de Vincent Jamoulle.

"Dix minutes après, j'ai entendu des bruits sourds sur le mur. Je suis revenu à la fenêtre par après et là, le fils et le père sont sortis de la maison. Ils se sont dirigés vers leur voiture et se sont baissés car le père de la voisine venait. Il avait été prévenu. Quand le papa est passé, il s'est garé plus haut, car ici on faisait des travaux et toutes les voitures étaient stationnées. Alors ils ont foutu le camp avec la voiture", ajoute l'habitant de Grâce-Hollogne.


"Visiblement une violente dispute"

"C'est le papa de la victime qui va appeler les services de police parce qu'il a découvert le corps de sa fille dans la salle de bain. En fait, il avait déjà reçu un coup de fil très peu de temps auparavant, où il entendait que sa fille se disputait avec son compagnon... Visiblement une violente dispute. Très inquiet, il a décidé d'aller sur place. Sur place, il va trouver la maison close avec un silence manifestement anormal. Il va décider donc de briser une vitre pour entrer et c'est là qu'il va faire la triste découverte de sa fille de 29 ans décédée par plusieurs coups de couteau dans la salle de bain", déclare Nathalie Vandeweerd, Premier Substitut du Procureur du Roi au Parquet de Liège.

Vos commentaires