En ce moment
 
 

Gilets jaunes: le Liégeois de 23 ans, suspecté de l'incendie d'un véhicule de police, reste en prison

Gilets jaunes: le Liégeois de 23 ans, suspecté de l'incendie d'un véhicule de police, reste en prison

La chambre du conseil de Bruxelles a prolongé d'un mois le mandat d'arrêt de l'homme de 23 ans suspecté d'avoir incendié un véhicule de police le 30 novembre dernier lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Bruxelles, annonce mercredi le parquet de Bruxelles.

F.G., un Liégeois de 23 ans suspecté d'avoir incendié un véhicule de police le 30 novembre dernier lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Bruxelles, reste en prison.

Pour rappel, deux véhicules de police ont été incendiés lors d'une manifestation des gilets jaunes à laquelle des casseurs se sont joints. Une dizaine de manifestants avaient été interpellés et cinq d'entre eux ont été arrêtés judiciairement. La police a ensuite intercepté trois autres émeutiers. L'un d'entre eux est suspecté d'avoir incendié un des deux véhicules de police.

L'homme nie avoir bouté le feu au véhicule. Il a par contre indiqué avoir jeté des pavés pour s'amuser, alors qu'il était sous l'influence de l'alcool. Le juge d'instruction l'a placé sous mandat d'arrêt pour incendie volontaire de biens d'autrui et pour rébellion armée en bande. Le suspect est déjà connu de la police et de la justice pour des faits de vols et de vente de stupéfiants. Il était en attente d'un bracelet électronique.

Vos commentaires