En ce moment
 

A Tomorrowland, sur un kitesurf ou avec les Diables Rouges: que vaut la communication du Roi Philippe ?

Cette année, le Roi Philippe célèbre ses 5 ans de règne. A cette occasion, nous revenons sur la communication du Roi. Sur le plateau du RTL Info, Johanna Pires, rédactrice en chef du magazine Cinétélérevue, décrypte cette communication bien rodée.


- Dernier événement en date, le Roi a reçu dimanche les Diables Rouges au château de Laeken. Peut-on parler de communication ?

"On est à fond dans la communication. C'est vrai qu'il faut profiter d'un événement comme ça qui est un événement fédérateur qui va rassembler la nation. On peut déplorer un ton trop protocolaire quand on voit ce qu'a fait le président Emmanuel Macron, qui pourtant est très à cheval sur le protocole. J'aurai aimé voir le Roi Philippe arriver avec sa vareuse des Diables. Il aurait pu profiter de l'engouement populaire pour être plus spontané dans la communication", explique la rédactrice en chef. 


- Constate-t-on une amélioration durant les cinq dernières années ?

"Oui quand même. On voit que c'est quelqu'un qui assez timide donc on sent qu'il lutte contre sa nature. On pense notamment à certaines images que l'on a pu voir l'année dernière ou il y a deux ans. Quand il s'affiche en train de faire du kitesurf. On sait que le Roi philippe est un sportif, donc il se positionne comme un Roi en action. Là, il est tout à fait naturel et c'est vraiment une bonne communication.IL est peut être moins raccord quand il va s'afficher à Tomorrowland et qu'on le voit faire des selfies avec des festivaliers. On sent que c'est moins son truc, on retombe à nouveau dans quelque chose de très emprunté, de très protocolaire", souligne Johanna Pires.

- On sent qu'il est un peu timide mais est-il coaché depuis le début de son règne ?

"Bien sûr. Aujourd'hui, les têtes couronnées sont les people comme les autres. Il y a toute une équipe de communication qui travaille autour de son image, d'où ces coups de comm'. On pourrait conseiller à notre famille royale de s'inspirer de l'exemple de la couronne anglaise. C'est très modernisé. Quand on voit Elisabeth, elle s'est servie de cette nouvelle génération, de ses petits-enfants pour s'afficher davantage sur les réseaux sociaux. Je pense que le Roi Philippe pourrait mettre plus en avant ses enfants, notamment avec les Diables Rouges", conclut l'invité du 13 heures.

Vos commentaires