En ce moment
 
 

C'était le sixième discours de Noël du roi Philippe: voici les éléments à retenir

Le roi Philippe a prononcé son sixième traditionnel discours de Noël, alors que l'actualité politique vient justement de mettre le Roi sur le devant de la scène. Nous avons analysé ce discours.

Dans son discours de Noël, le Roi Philippe a choisi d’évoquer le contexte politique. C’est plutôt inhabituel. En effet, au contraire du discours de janvier adressé aux autorités, ou au discours de la Fête Nationale, le discours de Noël n’évoque généralement pas ces questions, et est plutôt traditionnellement articulé autour de valeurs telles que l’espoir.


Au-dessus de la mêlée

Mais alors que le souverain vient de charger le gouvernement démissionnaire de gérer les affaires courantes jusqu’aux élections du mois de mai, il était dans l’obligation d’évoquer la situation politique du pays. Il le fait brièvement, en quatre phrases seulement.

Avec réserve, il évoque "une période mouvementée" et "de vives tensions politiques". En disant qu’il "[fait] confiance au sens des responsabilités de nos dirigeants pour agir dans l’intérêt du pays", d’une part le souverain lance un appel au sens des responsabilités de nos dirigeants et d'autre part, il leur donne sa confiance. Le Roi Philippe se positionne clairement au-dessus de la mêlée, en assumant son rôle de facilitateur. On peut donc considérer que le discours du roi est un discours d'apaisement, qui veut rassurer.

Le Roi aborde aussi les élections fédérales de mai prochain

Les élections de mai prochain étant l’un des moments les plus importants de 2019, il n’est pas surprenant que le Roi Philippe les évoque. Il enjoint la population à se "préparer aux élections", à tenir des débats "ouverts" et "respectueux". Le souverain insiste sur le fait que le moment du vote doit être le fruit d'une "mûre réflexion". Comprenez: "Ne votez pas sur un coup de tête!". Là encore, c'est la sagesse qui prime.

Le Roi semble aussi vouloir raviver le sens du compromis. Il recommande l'écoute et l'ouverture y compris, sur des sujets qui divisent. Cette année, plusieurs d’entre eux ont marqué l’actualité, comme les gilets jaunes, le changement climatique ou l’accueil des migrants. Ces débats vont peut-être naître ce soir à table lors du repas de réveillon. Le souverain prône en tout cas l'entente et le respect.

Le souverain tente de n’oublier personne

Le Roi Philippe prend soin de citer ceux qui traversent une épreuve difficile, sont seuls ou ont perdu un être cher. Il rappelle que c'est le moment d'être encore plus attentifs aux personnes fragiles et à ceux qui se dévouent pour elles. Il encourage ceux qui ont la chance d'avoir des enfants à passer du temps avec eux, à les redécouvrir et à profiter de ces instants pour vivres "des moments vrais". 

Vos commentaires