En ce moment
 
 

Dîner de gala du Roi et de la Reine au Grand-Duché de Luxembourg: voici le menu

Dîner de gala du Roi et de la Reine au Grand-Duché de Luxembourg: voici le menu

Dans le cadre de la visite d'État du Roi et de la Reine au Grand-Duché de Luxembourg, un grand dîner de gala s'est tenu hier soir. Notre journaliste Amélie Schildt qui suit le voyage de nos souverains a reçu le menu. Celui-ci donne l'eau à la bouche et nous ne résistons pas au plaisir de vous partager les dénominations, parfois amusantes tant elles sont sophistiquées et longues, des plats.

Les convives ont commencé avec une "salade fraîcheur de homard breton aux agrumes accompagnée de condiment mangue et gingembre". Après quoi, ils ont dégusté en guise de plat de résistance un "mignon de veau luxembourgeois en croûte d'herbes avec betteraves confites au gingembre, ravioles de champignon et pommes macaire à la truffe et jus court". Enfin, un "bonbon de chocolat glacé à la vanille-caramel beurre salé avec sa tuile dentelle aux amandes et sa sauce chocolat" a fait office de douceur sucrée pour le dessert.

Avec le repas, les invités ont dégusté un vin blanc luxembourgeois Riesling Gottesgöf de 2010 et un vin rouge italien Sassicaia Bolghai de 2010.

menu-diner-gala

Le programme de la visite d'Etat

Philippe et Mathilde font une visite d'Etat de trois jours au Grand-Duché de Luxembourg. Petit pays de 2.586 km2 pour un peu plus de 610.000 habitants, dont 24.000 Belges auxquels s'ajoutent quelque 46.000 travailleurs frontaliers qui rejoignent quotidiennement ses entreprises, le Grand-Duché de Luxembourg partage une longue histoire avec la Belgique. Une histoire familiale, d'abord, puisque le Grand-Duc Henry et le Roi Philippe sont cousins. Une histoire de relations bilatérales fructueuses aussi, au sein du Benelux et des différentes entités de coordination politique.

Malgré un taux de chômage de 5,2% - l'un des plus faibles d'Europe - et un taux de croissance de son PIB de 2,6%, supérieur à la croissance belge, les deux Etats, situés au coeur de l'Europe, font également face aux mêmes défis en termes de mobilité, de climat ou encore d'évolution numérique. Ces défis seront au centre du programme du roi Philippe et de la reine Mathilde.

Ainsi, si le premier jour de la visite d'Etat a été consacré ce mardi aux traditionnelles activités protocolaires, avec réception au Palais grand-ducal et à l'Hôtel de Ville, ce mercredi, la reine et la délégation officielle participeront à un séminaire sur l'innovation médicale à l'Université de Luxembourg. Le roi, lui, visitera le centre militaire de Diekirch aux côtés du grand-duc, illustrant la coopération militaire entre les deux pays.

Philippe se rendra ensuite à la société européenne des satellites pour un symposium sur la collaboration belgo-luxembourgeoise en matière spatiale. Le jeudi, le couple royal est attendu à la Chambre de Commerce luxembourgeoise pour un séminaire consacré aux technologies appliquées au secteur financier, puis au centre Biodiversum pour une exposition sur l'économie circulaire. Après une balade en bateau et la visite d'un institut vinicole, les souverains prendront congé du grand-duc. La grande-duchesse Maria Teresa, elle, ne participera pas à cette visite d'Etat, excusée pour raison médicale. Philippe et Mathilde reprendront ensuite le train pour arriver à Bruxelles dans la soirée.

Si les visites privées du roi et de la reine au Grand-Duché de Luxembourg sont nombreuses, la dernière visite d'Etat belge chez nos voisins remonte, elle, à 1994. A l'époque, c'était la première visite officielle, hors Belgique, d'Albert II.

Vos commentaires