Le Roi a rencontré des étudiants en formation chez Audi Brussels: "C'est bien qu'il s'intéresse à notre métier"

34 étudiants de deux écoles bruxelloises qui suivent une formation professionnelle en alternance et s'exercent sur le modèle électrique Audi e-tron. Le roi Philippe était accompagné de plusieurs ministres. Reportage de Chantal Monet et Michael Harvie.

Trente-quatre étudiants participent, en ce moment, au programme de formation en alternance chez Audi Brussels. Ils terminent un cursus de technicien d'installation et d'entretien. Ces apprentis, qui flirtent avec la majorité (18 ans), sont issus de deux écoles, l'Institut Don Bosco (Woluwe-Saint-Pierre) et le Technisch Atheneum Halle, avec lesquelles Audi coopère depuis 2012

"Ça fait grandir et murir. On se rend compte que l'école est un monde et que le travail en est un autre. Ça apporte beaucoup de valeurs", raconte Ikrima Ben Zahraa, élève en secondaire technique.

Ils sont une quinzaine à être formés ici en alternance durant 3 ans. Une belle opportunité.

"Je pense que le robot à l'école, on ne le retrouve pas donc c'est impossible de leur expliquer (…] mais on doit savoir le programmer. Je ne pense pas que c'est possible de le faire à l'école donc on doit le faire ici", explique Luc Bauwens, maître de stage chez Audi.


"Très gentil de sa part"

Il s'agit aussi d'une opportunité pour le constructeur automobile qui repère rapidement les bons éléments qu’il souhaite garder. Depuis la première série de participants à la formation professionnelle, une trentaine d'anciens élèves ont été engagés à l'usine de Bruxelles, au terme d'un parcours de 600 heures d'apprentissage. Tous ont dû passer un examen.

Ils travaillent aujourd’hui sur la chaîne d’assemblage de l’Audi E-Tron. Un modèle SUV 100% électrique. Le souverain a visité l'espace de formation "robots" et différents ateliers de la chaîne de montage.

"C'est bien qu'il s'intéresse à notre métier. C'est très gentil de sa part", se réjouit Christian Libbrecht, technicien de maintenance chez Audi.

Du côté francophone, 15.000 élèves suivent actuellement l’enseignement en alternance.

Vos commentaires