En ce moment
 
 

Le Roi et la Reine dans un hôpital liégeois ce vendredi: ils ont écouté les problèmes des soignants

CORONAVIRUS

Le couple royal s'est rendu jeudi matin au centre hospitalier régional (CHR) de la Citadelle, sur les hauteurs de Liège, et a visité divers services, peu souvent mis en avant mais pourtant cruciaux en cette pandémie de coronavirus.

Le Roi et la Reine ont débuté leur visite, munis de leur masque buccal, par la conciergerie, une maison située à l'écart de l'hôpital. Elle abrite, en temps normal, la Fondation du CHR de la Citadelle et propose des services de bien-être aux patients atteints d'un cancer. Ces services étant suspendus, le bâtiment est devenu une conciergerie.     

Les patients hospitalisés, en raison du Covid-19 ou non, ne peuvent plus recevoir de visites de leurs proches. Ceux-ci peuvent dès lors déposer des effets personnels à la conciergerie. Ces colis sont ensuite décontaminés pendant 24 heures avant que des assistants sociaux ne les amènent aux personnes hospitalisées.   

> CORONAVIRUS en Belgique: les dernières infos 

"Beaucoup d'émotions"    

"Il était intolérable" d'interrompre les liens familiaux et amicaux des patients, a expliqué aux souverains Antoine Gruselin, membre de la cellule stratégique du CHR liégeois. "Cela a touché énormément les gens. Après un mois, plus de 600 colis ont été distribués. Il y a beaucoup d'émotion des deux côtés, de la part des personnes qui déposent un colis et des patients qui le reçoivent. Nous aussi, on est touchés et plus on est sous pression, plus on est touchés", a-t-il témoigné au couple royal.      

Les souverains se sont ensuite rendus à l'hôpital où ils ont échangé quelques mots avec des responsables médicaux et des ressources humaines, mais également avec le personnel d'entretien ménager.      

Après une réunion de travail avec la direction de l'hôpital, le Roi et la Reine se sont rendus aux cuisines, qui ont dû, elles aussi, s'adapter au coronavirus. "Nous avons dû revoir tous les postes pour respecter la distanciation sociale", explique Cécile Perin, cheffe de cuisine. Les plateaux repas sont également séparés selon qu'ils sont destinés à des patients atteints du Covid-19 ou non. Pour les premiers, la vaisselle est jetable "pour protéger la laverie qui ne reçoit donc pas de matériau contaminé", détaille Mme Perin.      

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont poursuivi leur visite par le magasin où le matériel, stérile ou non, arrive. Il abrite également la pharmacie. Les équipes ont assuré au couple royal que l'hôpital n'avait pas connu de pénurie, même si ses stocks ont été sous pression. Le personnel a dû s'adapter, changeant de fournisseur, passant des commandes en Asie et adaptant le matériel reçu.     

Enfin, les souverains ont terminé leur visite par le laboratoire où les tests de dépistage sont réalisés.   

> CORONAVIRUS: la carte mondiale de la propagation

 

Vos commentaires