En ce moment
 
 

Le roi Philippe s'affiche en train de faire du kitesurf: que se cache-t-il derrière l'opération de communication?

Nous vous en avons parlé ce vendredi: le Palais royal a diffusé une vidéo montrant le roi Philippe pratiquer du kitesurf à la côte belge. "Bel été et d'excellents congés à tous !", a commenté le Palais sur les réseaux sociaux. Mais derrière cette publication a priori innocente, quelle image le roi veut-il montrer de lui? L'analyse avec Amélie Schildt et Gilles Gengler.

Les images du roi Philippe pratiquant du kitesurf sont étonnantes. Elles ont d'ailleurs rapidement fait le buzz sur internet.


L'avis du public

Nos journalistes ont montré la vidéo à des passants. "Ça fait un peu bizarre, mais tout le monde peut s'amuser", ont commenté deux enfants. "Ça donne une image un peu plus jeune, au niveau de l'image royale qu'on a habituellement", a confié une jeune femme. "Ça redynamise un peu la monarchie. Moi je trouve ça pas mal", a ajouté une autre.


Opération gérée à 100% par le roi

L'opération de communication semble réussie pour le roi. Et pour le coup, il a tenu à tout gérer de A à Z. C’est un roi high-tech qui se filme tout seul à l’aide de trois caméras GoPro. Une sur le filin du kitesurf, une autre sur le torse, une troisième dans la bouche, qu’il peut déclencher avec les dents, grâce à un accessoire. Difficile de faire plus moderne.


"Il a le sentiment que les Belges doivent mieux le connaître"

"C'est assurément l'une des images les plus intimes et probablement les plus inattendues du roi. Il a vraiment le sentiment que les Belges doivent mieux le connaître. Que c'est à travers ses passions personnelles qu'ils pourront mieux le connaître", a expliqué Patrick Weber, chroniqueur sur la royauté. "Et là en plus, c'est le Palais qui décide. Qui décide des images et qui décide de comment ils vont les diffuser. À travers les réseaux sociaux c'est évidemment beaucoup plus facile", a-t-il ajouté.


Un homme très actif

Philippe est un homme de défis, qui aime repousser ses limites. Aussi à l’aise au manche d’un avion de chasse qu’aux commandes d’un hélicoptère. Un sportif de l’extrême qui saute en parachute, court les 20 km de Bruxelles, et s’entraîne à la moindre occasion.

A 57 ans, le souverain tient à montrer qu’il reste dans le vent, et plus actif que jamais.

Vos commentaires