En ce moment
 
 

Notre journaliste Dominique Demoulin explique pourquoi l'affaire Delphine Boël est "exceptionnelle" (vidéo)

Le roi Albert II doit-il se soumettre sans délai au test ADN ordonné par la cour d'appel, ou son pourvoi en cassation gèle-t-il cette demande d'expertise génétique? Les avocats d'Albert et ceux de Delphine Boël plaideront en sens opposés ce jeudi après-midi. Pour tenter d'obtenir ce test, Delphine réclamera une astreinte de 5.000 euros par jour de retard.

C'est un épisode de plus dans cette saga judiciaire vieille de 6 ans. Une affaire exceptionnelle pour plusieurs raisons. "D'abord, imposer un test ADN à un roi, c'est inédit et puis, s'affronter publiquement sur une affaire privée, c'est du jamais vu pour les familles royales qui sont plutôt habituées à la réserve. Cette affaire fait aussi évoluer le droit notamment en matière de reconnaissance de paternité. Alors, c'est devenu une compétition entre juristes de haut vol mais cela pourra, mais cela prendra du temps, être appliqué aux enfants qui sont en recherche de paternité", a expliqué notre journaliste Dominique Demoulin.

Vos commentaires