En ce moment
 
 

Nuit blanche pour le mariage entre le prince Guillaume et Stéphanie de Lannoy

 
 

Les cérémonies du mariage princier du grand-duc héritier du Luxembourg, le prince Guillaume, et de la comtesse Stéphanie de Lannoy se sont achevées samedi sur une note joyeuse: trois baisers sur le balcon du palais grand-ducal sous un large soleil d'automne, avant une soirée festive illuminée par un feu d'artifice. Les jeunes mariés partent en voyage de noce ce dimanche.

La comtesse belge Stéphanie de Lannoy et le grand-duc héritier, le prince Guillaume de Luxembourg, se sont mariés civilement vendredi après-midi dans la capitale grand-ducale. Le mariage religieux a lieu samedi en la cathédrale Notre-Dame de Luxembourg. La Cour grand-ducale a voulu permettre au grand public d'assister à la cérémonie religieuse. Les invitations ont été attribuées dans l'ordre d'inscription des personnes qui souhaitaient assister à l'événement. Les fiancés ont voulu "intégrer la population luxembourgeoise, la faire participer à notre mariage. Nous tenions à avoir une parcelle de la population dans la cathédrale ainsi qu'une tente avec un grand écran à côté", avait indiqué le prince Guillaume au journal luxembourgeois Le Quotidien. Les jeunes mariés sont apparus après la cérémonie au balcon du Palais grand-ducal, vers 13h00, avant de participer à une réception au Palais également.

> LES PHOTOS  

Le Gotha présent aussi

La famille royale belge était présente. Figuraient ainsi sur la liste des invités participant à l'événement, le roi Albert II et la reine Paola, le prince Philippe et la princesse Mathilde (duc et duchesse de Brabant), le prince Laurent et la princesse Claire ainsi que la princesse Astrid et le prince Lorenz. D'autres personnalités du Gotha ont pris également part aux festivités: les familles royales de Norvège, du Lichtenstein, du Maroc, des Pays-Bas, de Suède, du Danemark, du Japon, de Roumanie, de Jordanie, de Grèce, de Bulgarie, ... Les très attendus reine Silvia de Suède, la princesse héritière Victoria de Suède et son époux le prince Daniel de Suède, la reine Béatrix des Pays-Bas, les prince Felipe et princesse Letizia des Asturies, couple héritier du trône d'Espagne, la princesse de Hanovre Caroline de Monaco, la reine Margrethe II du Danemark et son mari le Prince Henrik, les prince et princesse Frédérik et Mary de Danemark, le roi Harald et la reine Sonja de Norvège ainsi que les prince et princesse héritiers Haakon et Mette-Marit de Norvège étaient donc, entre autres, présents.

Concerts et feu d'artifice

La ville de Luxembourg a été animée par plusieurs activités musicales à partir de 18h00. Un feu d'artifice a illuminé le ciel luxembourgeois à 20h20, en présence du jeune couple grand-ducal, il a été suivi de deux concerts de la chanteuse belge Selah Sue et du groupe luxembourgeois Funky P., sur la place Guillaume II, de 20h45 à 00h15. Une nuit blanche, jusque 03h00, a été décrétée dans la capitale.

Une chanson créée pour l'évènement

Une chanson a par ailleurs été spécialement imaginée pour le mariage. Ainsi, le compositeur luxembourgeois Joel Heyard a écrit "I'm in Love" pour les futurs époux. Interprété par Deborah Lehnen et Christophe Strotz, tous deux luxembourgeois, le single est mis en vente ce mardi. Les bénéfices seront reversés sur un compte créé spécialement pour l'occasion par le prince Guillaume et la comtesse Stéphanie, visant à favoriser les projets sociaux au Luxembourg. Les personnes désireuses d'offrir leur don en guise de cadeau de mariage au jeune couple sont d'ailleurs invitées à le faire par le biais de ce compte, ouvert dans le cadre de la "Fondation du Grand-Duc et de la Grande Duchesse".

Des initiatives commerciales

Pour l'occasion, plusieurs initiatives ont fleuri, dont les créations d'un timbre à l'effigie du jeune couple, un bloc de photos, une cuvée spéciale des Domaines Vinsmoselle du crémant Poll-Fabaire ou encore une série limitée de quatre articles de vaisselle en porcelaine "Villeroy et Boch". Ceux-ci, distribués à 200 exemplaires chacun dans le magasin "Villeroy et Boch" de Luxembourg-ville ont déjà tous été écoulés. "800 articles ont été vendus en moins de deux semaines", confie une des vendeuses de l'enseigne.

Un coût qui ne plait pas à tous

Une vive polémique est née autour des sommes dépensées par les pouvoirs publics pour l'occasion: 350.000 euros par l'Etat luxembourgeois (grand dîner de vendredi soir, réception de samedi après-midi et services de sécurité) et 317.000 par la ville de Luxembourg (retransmission de la cérémonie religieuse sur grands écrans, spectacle pyrotechnique et concerts de samedi soir). Une pétition a même été lancée sur internet.

Des citoyens et touristes enchantés

Néanmoins, les citoyens luxembourgeois interrogés dans le centre de la ville parlaient d'un "événement magnifique" qui unit à nouveau la Belgique et le Luxembourg, mais surtout deux "belles personnes". Tout l'effectif policier a été engagé durant le week-end du mariage, les jours de repos et de congé ayant été annulés afin qu'un maximum d'effectifs répondent présents pour encadrer les nombreuses festivités publiques (maintien de la fluidité de la circulation routière, protection des hôtes du Grand-Duché, sécurité du grand public, protection rapprochée des invités, fouilles, ...).

Une comtesse qui prend son futur rôle très au sérieux

"Je ne pense pas que je pourrai suivre une activité professionnelle en tant que Grande-Duchesse, surtout parce que je souhaite m'engager complètement dans mon nouveau rôle, celui de représenter le Luxembourg", a récemment assuré Stéphanie de Lannoy au journal luxembourgeois Le Quotidien. Les mariés devraient par ailleurs partir en voyage de noces "tout de suite après le mariage", a encore révélé le média.

Un hommage à sa maman décédée fin août

On a de plus pu remarquer ces derniers jours que la comtesse Stéphanie portait une deuxième bague aux côtés de celle de fiançailles. Il s'agit en fait de la bague de sa mère, la comtesse Alix de Lannoy, décédée le 27 août dernier. La future mariée l'a portée également le jour du mariage. La cérémonie a ainsi débuté par une minute de silence et la statue de "Marie la Consolatrice des Affligés", présente dans la cathédrale, portait un voile qui a appartenu à la comtesse disparue.

Elle acquiert la nationalité luxembourgeoise mais perd la belge

Les députés à la chambre du parlement luxembourgeois ont avalisé la semaine dernière la naturalisation de la comtesse. La Cour grand-ducale tenait à ce que la comtesse obtienne la nationalité luxembourgeoise en vue du mariage. La Chambre a dès lors voté le texte lors de sa première séance plénière de la rentrée malgré un débat était animé. Elle a par ailleurs décidé d'abandonner sa nationalité belge. "Je suis fière de prendre la nationalité de mon mari et de mon nouveau pays. Je souhaite m'investir complètement dans mon nouveau rôle au Luxembourg. J'ai décidé d'abandonner ma nationalité belge mais la Belgique restera toujours le pays de mon enfance, de mes racines", avait-elle expliqué la semaine dernière au Quotidien.

La galerie photo




 

Vos commentaires