En ce moment
 
 

CANICULE: voici les cinq meilleures idées des Belges (vidéo)

 
 

Jusqu’à 37 degrés sont donc attendus à l’ombre. Des températures difficiles à supporter surtout en ville. Ce samedi est jusqu’à présent la journée la plus chaude de l’année. Alors comment faire pour rester au frais? Voici quelques idées testées et approuvées à Namur.

Avec la chaleur, les Namurois ont dû être inventifs pour se rafraîchir un minimum. Première idée: sortir très tôt le matin."On est sorti tôt le matin pour venir vite faire les courses et puis on va rester l’après-midi, raconte cette habitante avec ses enfants sur le marché. On a fermé toutes les tentures pour qu’il fasse bien frais dans la maison. Et on a la chance d’avoir un jardin avec une piscine."

Deuxième idée évidente: profiter du jardin. "On a la chance d’avoir un jardin. Mais sinon on se laisse aller. On ne fait pas grand-chose pour ne pas éprouver les grosses chaleurs et s’abîmer la santé."

Mais en ville, tout le monde n’a pas la chance de se rafraîchir au jardin. Difficile de gérer la chaleur en vivant dans un appartement. "En ville, c’est plutôt étouffant, explique une dame plus âgée. On ferme tout, c’est obligé. On reste bien à l’ombre."

"On ne va pas rester des heures dehors. On sait qu’à un moment donné ça va vraiment taper."

Plus l’appartement est petit, plus c’est compliqué: "Hier, dans mon studio, j’avais encore 27 degrés à 10 heures du soir," raconte une personne. "C’est compliqué pour avoir du frais, ajoute une autre. Le soleil tape constamment sur la véranda. C’est insupportable, c’est intenable."

"Si on pouvait sauter dans La Meuse, on le ferait. Malheureusement, c’est interdit."

Il faut donc être inventif pour se rafraîchir. Une passante nous donne une troisième idée: "C’est beaucoup plus agréable de rentrer dans un magasin. On prend le frais et ça fait du bien. Ça nous rafraîchit un petit coup avant de ressortir à la chaleur."

"Honnêtement, je reste dans mon salon avec le ventilateur, dit une autre Namuroise. Et je ne bouge pas." Ce qui nous fait une quatrième idée.

Enfin, cinquième idée: dans le centre-ville de Namur, une église est ouverte depuis ce matin pour accueillir toute personne souffrant de la chaleur. Philippe Noël, le président du CPAS de Namur les accueille: "Que ce soit les personnes qui vivent dans des appartements surchauffés et qui n’ont pas d’autres solutions pour pouvoir s’abriter de cette chaleur, les personnes de la rue, c’est ouvert vraiment à tout public, Namurois ou visiteur."

L’église reste ouverte le temps de l’alerte rouge annoncée par l’IRM. Fermeture des portes lundi à 18h.




 

Vos commentaires