En ce moment
 
 

Météo: les intempéries ont principalement touché la province de Luxembourg (vos photos et vidéos)

La journée a débuté par un temps ensoleillé. Graduellement, les nuages sont arrivés à partir du sud-ouest. Dans le courant de la journée, ils se développeront et pourraient localement dégénérer en averses ou en orages intenses, prévient l'institut royal de météorologie. Des pluies abondantes, de la grêle et de fortes rafales étaient annoncées et sont arrivées.

Les perturbations annoncées sont arrivées, notamment à Bertogne, en province de Luxembourg, où des grêlons sont tombés, comme en témoigne cette photo envoyée par Elodie via la bouton orange Alertez-nous. C'est la zone de secours Luxembourg qui a été la plus touchée, comptabilisant une cinquantaine d'interventions entre vendredi fin d'après-midi et début de soirée à la suite des intempéries, a-t-on appris auprès du dispatching central de la zone. Les pompiers sont intervenus pour des vidanges de cave, des dégagements de voiries et des coulées de boue.

Les secteurs principalement touchés sont Bastogne, Nassogne, Houffalize et La Roche. Des arbres ont aussi dû être tronçonnés à Virton. Aucun gros dégât n'est cependant à déplorer. La situation s'était déjà calmée en début de soirée.  


 

A Bernister, dans l'entité de Malmedy, en province de Liège, on nous fait part de coulées de boue suite aux intempéries. 

Depuis Masbourg (province de Luxembourg), Angélique nous envoie ces deux photos de grêle. On y constate des grêlons de 3 à 4 cm.

Grele-Masbourg

Plus tôt, les orages déchiraient le ciel dans la province de Namur. "Nous n'avons pas attendu longtemps l'orage, il gronde fortement à Frasnes-lez-Couvin", nous écrivait Kevin via le bouton orange Alertez-nous.

meteo-1

A Estaimpuis, dans le Hainaut, des trombes d'eau ont laissé d'importantes flaques.

estampiuis
 

A Ypres, les orages locaux sont déjà à la frontière franco-belge. Cela s'accompagne de beaucoup de pluie en peu de temps et de risques d'inondation.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

L'Institut royal météorologique (IRM) a émis deux avertissements pour ce vendredi: un premier concernant les orages et un deuxième en raison de la chaleur. "Ce vendredi, dans le courant de l'après-midi, nous prévoyons des averses et des orages, pouvant localement être intenses, à partir de la France. Par endroits, ces orages pourraient donner lieu à des pluies abondantes et être accompagnés de grêle et de fortes rafales de vent. Le risque d'orage persistera durant la nuit de vendredi à samedi", précise l'IRM.

Durant l'après-midi, la province de Liège est passée en code orange. L'IRM précise qu'elle n'exclut pas que d'autres provinces le deviennent aussi en fin d'après-midi, en soirée et dans la nuit.

Avertissement pour de la chaleur dans le Brabant wallon et à Bruxelles

Ce vendredi, il fera encore plus chaud avec des maxima jusqu'à 32 degrés en plusieurs endroits du nord et nord-est du pays. Ailleurs, les maxima oscilleront entre 27 et 30 degrés. Le vent sera faible à modéré de secteur sud-est, virant plus tard au secteur sud-ouest.

Dès lors, l'IRM a également lancé un avertissement jaune "chaleur" jusque 00h00 dimanche. "Les températures dépasseront les 30 degrés en beaucoup d'endroits. Dans le centre du pays, les maxima étaient déjà supérieurs à 25 degrés mardi et se situaient autour ou juste au-dessus des 30 degrés ce mercredi. Samedi, il fera moins chaud mais les maxima devraient encore avoisiner ou dépasser légèrement les 25 degrés dans le centre et en Campine", précisent les météorologues. 

Activation du numéro 1722

De son côté, le SPF Intérieur active temporairement le numéro 1722 destiné aux interventions pompiers non urgentes, en raison de l'avertissement de mauvais temps diffusé par l'Institut royal météorologique (IRM), fait-il savoir ce vendredi matin.

Le 1722 permet de décharger le numéro d'urgence 112 en cas de tempête et d'éviter que des personnes dont la vie est en danger potentiel ne doivent attendre inutilement.

 

Vos commentaires