En ce moment
 
 

Bilan météo: le mois de juillet très maussade avec un nouveau record qui ne vous étonnera pas

 
 

Juillet 2021 fut un mois sombre, marqué par un nouveau record de précipitations et l'absence de chaleur, ressort-il du bilan climatologique mensuel de l'Institut royal météorologique (IRM), publié ce dimanche.

De l'impression générale, la pluie ne nous a pas épargnés, les inondations en témoignent avec un bilan humain très lourd. A Uccle, on a relevé un total mensuel de 166,5 mm de précipitations (normale: 76,9 mm) sur 17 jours cumulés. "Cette valeur bat largement le précédent record sur la période de référence actuelle (133,8 mm en 2000)", selon l'IRM.

Stavelot, l'endroit où la quantité de pluie a été la plus importante 

La majeure partie des précipitations est tombée pendant la deuxième décade (11-20 juillet). Au cours de cette période, on a mesuré à Uccle un total de 83,0 mm, soit une valeur largement plus élevée que le précédent record sur la période de référence actuelle (51,7 mm en 1997). A plus long terme (1892), le record absolu reste celui observé en 1962. Cette année-là, il était tombé 98,3 mm durant la seconde décade du mois.

La quantité journalière la plus élevée à Uccle est tombée le 15 juillet. On a mesuré à cette date un cumul de 58,9 mm. Dans le reste du pays, les plus fortes précipitations ont été observées le 14. Ce jour-là, quatre des stations du réseau de l'IRM ont mesuré plus de 100 mm. La quantité la plus importante a été enregistrée à Hockai (Stavelot, province de Liège), avec 179,0 mm. Mais les provinces de Namur et Luxembourg ont également été copieusement arrosées.

Des températures inférieures aux valeurs normales

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'aura pas souffert de la chaleur. Les températures ont été inférieures aux valeurs normales pendant la majeure partie du mois de juillet. Seule la période entre le 17 au 23 fut plus chaude qu'en moyenne. Avec de telles conditons, "il n'est pas surprenant que la température moyenne à Uccle ait été inférieure à la normale: 17,9°C (normale : 18,7°C)", commente l'IRM. Au total, on a enregistré 24 jours de printemps (valeurs maximales >20°C) , seulement trois jours d'été  (valeurs maximales >25°C) et pas un seul jour de chaleur (valeurs maximales >30°C). Le précédent mois de juillet sans aucun jour de chaleur datait de 2017. La température la plus élevée (28,4°C) a été mesurée le 18 juillet à Zele, Korbeek-Lo (Bierbeek) et Dilbeek tandis que la température la plus basse (5,3°C) a été enregistrée le 21 à Elsenborn (Bütgenbach).

Et le soleil loin d'être généreux 

Enfin, le soleil n'aura brillé que pendant que 170h09min sur l'ensemble du mois (normalement : 203h14min). Les mois d'avril (198h38min), mai (170h31min) et juin (201h34min) ont tous été plus ensoleillés.


 




 

Vos commentaires