En ce moment
 

18,1 °C : le 15 février le plus chaud jamais enregistré

Le record absolu de température maximale pour un 15 février a été battu vendredi, avec 18,1 degrés enregistrés à Uccle par l'Institut royal météorologique vers 15h30. Jamais on n'avait atteint un tel niveau depuis le début des mesures.

Le météorologue de l'Institut royal météorologique (IRM) David Dehenauw a annoncé ce vendredi après-midi que 17,9 degrés avaient été enregistrés à l'observatoire d'Uccle. Il s'agissait déjà d'un record pour un 15 février. Mais le chiffre a été mis à jour. Vers 16h, l'IRM a indiqué qu'une température de 18,1 degrés a été enregistrée à Uccle. Le précédent record de température pour un 15 février datait de 1998 avec 17,2 degrés.

Ce 15 février, nous battons également un autre record: "Jamais aussi tôt dans l'année nous n'avons enregistré une température aussi élevée", précise notre présentatrice météo sur RTL-TVI Emilie Dupuis. La dernière fois qu'une température aussi élevée était enregistrée aussi tôt dans l'année, c'était le 20 février 1990 avec 18,3°C.



Nouveaux records pour ce week-end?

De nouveaux records pourraient être battus durant ce week-end, puisqu'un temps chaud et ensoleillé est encore attendu. La température la plus chaude enregistrée un 16 février à Uccle est de 16,2 degrés et remonte à 2007. Le 17 février le plus doux date, lui, de 1961 lorsqu'on avait mesuré 17,1 degrés.

Cela dépendra toutefois du phénomène d'inversion des températures à Uccle, qui explique en partie le record de ce vendredi. L'IRM se situe en effet à 105 mètres au-dessus du niveau de la mer, là où l'aéroport de Zaventem culmine par exemple à 50 mètres, ce qui permet une différence de quelques degrés.

La température la plus élevée jamais recensée en février à Uccle est, quant à elle, de 18,7 degrés. Il faut remonter au 28 février 1960 pour en trouver trace.

Les records journaliers sont, eux, mesurés depuis 1901.

Un centre anticyclonique se déplace d'Europe centrale vers l'est, ayant un effet favorable sur le temps en Belgique et apportant un air très doux et sec de l'Afrique du Nord vers le pays. "Dans une grande partie de l'Europe, il fait beau et chaud: du Portugal au nord-est de la Pologne, d'une grande partie de la Grande-Bretagne au centre de l'Italie", explique David Dehenauw. "Mais c'est encore l'hiver et, à cause des nuits claires et du temps calme, les températures descendent fortement après le coucher du soleil. Sous l'action du soleil et en partie grâce à l'inversion de température, il fait remarquablement chaud pendant la journée".


Prévisions météo


La nuit de vendredi à samedi. Les conditions atmosphériques évolueront peu sous un ciel serein. Les minima baisseront à nouveau vers des valeurs comprises entre -1 et +4 degrés sous un vent faible à modéré de secteur sud ou sud-est.

Ce samedi, le temps restera calme et ensoleillé avec seulement des voiles d'altitude à partir de l'ouest. Les maxima seront compris entre 11 degrés sur les hauteurs ardennaises et 14 degrés en Campine, sous un vent faible à modéré de secteur sud.

Dimanche et lundi, le temps restera doux et ensoleillé avec des voiles d'altitude. Les maxima seront de l'ordre de 12 ou 13 degrés dans le centre du pays, sous un vent généralement modéré de secteur sud.

En milieu de semaine prochaine, il faut s'attendre à des champs nuageux plus nombreux. Le temps devrait toutefois rester généralement sec. Même si les températures baisseront de quelques degrés, elles resteront assez douces avec des maxima de 9 à 11 degrés dans le centre du territoire.

Vos commentaires