En ce moment
 

"Allez voter! Et votez en connaissance de cause", exhorte Charles Michel

Internet

(Belga) Le Premier ministre, Charles Michel, a exhorté lundi les citoyens a accomplir leur devoir démocratique en se rendant aux urnes dimanche. A ses yeux, l'information revêt une importance accrue en ces temps d'incertitude démocratique. Il a donc annoncé la création d'un fonds destiné au "fact checking".

"Je veux appeler chacun à participer pleinement aux élections du 14 octobre. Avec conviction. Mon message s'adresse certainement aux jeunes qui iront voter pour la première fois. Informez-vous et faites un choix! En connaissance de cause. La démocratie ne vit que si l'on y participe", a-t-il dit. Sans la nommer explicitement, le chef du gouvernement a évoqué la montée du populisme en Europe. "Partout en Europe, il y a des gens incertains ou qui ont peur de l'avenir. Chaque jour, il y a un nouveau buzz, une nouvelle polémique. Nous tombons trop souvent dans le piège des fake news, sans toujours vérifier si c'est correct (...) Veut-on un monde dans lequel les démocrates ne géreront plus longtemps la démocratie? Le fact checking est essentiel dans une société fondée sur des valeurs et des libertés", a-t-il expliqué. "Nous ne craignons pas l'objectivité des faits. Au contraire, nous la souhaitons", a-t-il ajouté. Un fonds destiné à soutenir des projets de "fact checking" (vérification des faits) sera créé sous peu. Le ministre de l'Agenda numérique, Alexander De Croo, a donné quelques détails sur ce fonds. Il sera mis sur pied au début de l'année prochaine, dans le cadre d'une recommandation européenne, et doté d'1,5 million d'euros. Il s'agira d'aider le citoyen à mieux cerner quelles organisations se cachent derrière certaines publications sur internet, d'élaborer des indicateurs objectifs et fiables de la transparence des sources et des outils qui permettent de contrôler la manipulation d'images vidéo, etc. "Cela a aussi son importance en perspective des élections européennes, fédérales et régionales, car nous savons que des propagandistes étrangers n'attendent qu'à brouiller le débat démocratique dans notre pays", a souligné M. De Croo. (Belga)

Vos commentaires