En ce moment
 
 

"Ça fait très Robin des Bois": Maingain attaque Di Rupo sur son idée d'impôt sur la fortune

ELECTIONS 2019

Olivier Maingain (DéFI) et Elio Di Rupo (PS) se sont affrontés lors du Grand débat des présidents sur RTL-TVI à propos de l'impôt sur la fortune.

Instaurer un impôt sur la fortune pour les hauts revenus. Le raisonnement est le suivant : on prend un peu aux riches pour le donner à ceux qui le sont moins. Le plus grand partisan de cette mesure c'est Elio Di Rupo. Pourquoi un impôt sur cette fortune?

Moi je peux vous dire qu'il y a des millions de Belges qui aimerait pouvoir payer 15000 euros parce que ça voudrait dire qu'ils ont 2 millions et demi

Elio Di Rupo (PS): Je pense que nous sommes mûrs pour élaborer un impôt sur la fortune. Nous avons consulté les citoyens. Nous avons eu 42000 réponses. La première réponse c'est une demande de justice fiscale. Et on considère que les personnes qui ont au-delà de 1 million 250 000 euros (en dehors de leur maisons d'habitation et, s'ils sont indépendants, en dehors de leur affaire) peuvent payer une certaine contribution. Pour vous donner un chiffre parce que certains disent "ça va faire fuir les personnes": quelqu’un qui aurait 2 millions et demi devrait payer 15 000 euros avec le système que nous avons mis au point. Moi je peux vous dire qu'il y a des millions de Belges qui aimerait pouvoir payer 15000 euros parce que ça voudrait dire qu'ils ont 2 millions et demi.

Olivier Maingain (DéFI): Ça fait très Robin des bois évidemment. Vous savez ça, c'est sympathique, tout le monde a envie de prendre l'argent des autres en disant "moi je vais être épargnés par la mesure".

Christophe Deborsu (présentateur): 15.000 euros, c'est vrai que ce n'est pas énorme.

Olivier Maingain: Non bien entendu, ça paraît comme ça négligeable et on a envie de dire à ceux qui ont 2 millions d'euros (moi j'ai même pas ça, même pas le 1/10 ème) : "Mettez 15000 euros sur la table, allez-y, n'hésitez pas, ceux qui ont 2 millions d'euros dans le patrimoine autour de la table". Mais soyons sérieux, l'épargne des Belges, elle est constituée d'abord de quoi ? Ceux qui ont au fil du temps eu peut-être la chance d'avoir un patrimoine un peu plus élevé, ils ont été taxés sur leurs revenus. Ils ont déjà été taxés. On propose de les taxer une 2ème fois, c'est injuste. Ce n'est pas comme ça qu'on encourage. Déjà avec la transition écologique, il faudra mobiliser beaucoup l'épargne des Belges. Il faudra mobiliser du capital à risque dans toutes les Startups.

Christophe Deborsu: c'est pas une façon de le faire d'aller chercher cet argent là?

Olivier Maingain: laissez peut-être les Belges investir eux-mêmes dans l'épargne. Leur épargne dans des projets qu'ils veulent porter. Plutôt que de considérer qu'il y a une sorte de Robin des Bois qui va redistribuer de manière "juste"; alors que parfois ce n'est pas toujours juste. Par contre, qu'on s'en prenne, bien entendu, à des niches fiscales très favorisés, je pense par exemple au GAFA (Google, Facebook, Amazon),… Oui il y a des niches fiscales où il y a des gens qui ne contribuent pas. Mais pas sur l'épargne du citoyen ordinaire qui a constitué son épargne au départ de ses revenus gagnés honnêtement.

Vos commentaires