En ce moment
 

"L'objectif est de passer à 600 soldats en rue début mai" (général-major)

(Belga) Le général-major Johan Peeters, chef des opérations à la Défense, se dit soulagé de voir le nombre de soldats en rue diminuer, dans les colonnes de La Libre Belgique et de La Dernière Heure samedi. Il a pour objectif de ne plus mobiliser que 600 militaires en rue d'ici le début du mois de mai.

Ce mois-ci, "on est plus ou moins à 750. Et on va encore descendre aux environs de 600 d'ici le début du mois de mai. C'est l'objectif qu'on veut atteindre en collaboration avec la police, selon les besoins de sécurité", explique le général Peeters au cours d'un entretien. Il précise que le métro est considéré comme un point très sensible et que les militaires continueront d'y circuler. "Mais on est en train de voir s'il est possible de rester davantage au centre de la ville de Bruxelles et d'éviter d'aller jusqu'au bout des lignes de métro". Le général estime que la diminution de la présence militaire en rue "est un soulagement parce que la pression sur nos soldats, surtout ceux de la force terrestre, était très élevée. À cause de cela, on a dû diminuer l'entraînement, ce qui a un effet néfaste à long terme sur les missions essentielles d'une armée, c'est-à-dire le déploiement à l'extérieur". "Nous devons être capables de répondre à une demande du gouvernement de déployer des militaires quelque part dans le monde. Et pour le moment, on n'est plus prêts, sauf dans certaines conditions limitées", souligne le général. La Défense a dû renoncer au déploiement d'une compagnie dans les pays baltes l'an passé, "mais maintenant que le déploiement en rue diminue, on a pu planifier la présence, fin 2018, d'une compagnie de combat", annonce encore M. Peeters. (Belga)

Vos commentaires