En ce moment
 
 

"La Belgique est un Titanic qui va couler"

 
 

BEL RTL continue son tour des petits partis. Ce jeudi, c'est Paul-Henri Gendebien qui est venu présenter son parti, le RWF pour Rassemblement Wallonie France. Et Bruxelles, alors ?

Paul-Henri Gendebien, co-président et fondateur du RWF, pour Rassemblement Wallonie France. Il était l'invité de BEL RTL jeudi matin. D'emblée, il annonce la couleur: "La disparition de la Belgique est en cours. Et on peut le regretter, sentimentalement". Un discours tenu depuis longtemps par le parti rattachiste, mais "nos analyses se vérifient, poursuit-il. Comme a dit Edgar Faure, c'est peut-être un grand tort en politique d'avoir raison trop tôt. Nous avons raison depuis longtemps. Je ne me réjouis pas, je constate simplement que la Belgique va dans le mur. Elle ressemble à une sorte de Titanic qui va couler, parce qu'elle rencontre un énorme iceberg dont on ne voit que la pointe émergée: BHV. En dessous, il y a l'énorme rocher de la revendication flamande".

Le nom du parti soulève directement une grande question: "Que faire de Bruxelles ?". M. Gendebien a la réponse: "Il est évident que nous n'allons pas abandonner la solidarité entre la Wallonie et Bruxelles. Nous n'allons pas faire le cadeau d'un million de francophones à la Flandre (…). Si la Wallonie va à la France, il va de soi que, moyennant un statut particulier, Bruxelles devrait nous rejoindre".





 

Vos commentaires