"On meurt plus jeune à Charleroi qu’ailleurs": le bourgmestre PS Paul Magnette est-il préoccupé par cela?

Personne n'a jamais tenté l'expérience. RTL vous propose une expérience inédite en cette semaine de rentrée et à quelques semaines des élections communales. Une villa, trois journalistes, 281 communes, 48 heures. Pendant deux jours, sans la moindre interruption, Caroline Fontenoy, Pascal Vrebos et Christophe Deborsu vont donner la parole à TOUS les dirigeants des communes de Wallonie et Bruxelles. Les 3, 4 et 5 septembre, autrement dit de ce lundi 13h au mercredi même heure, jour et nuit, les maïeurs se succèdent dans la villa Balat à Namur.

Paul Magnette, bourgmestre PS de Charleroi, était l’un des premiers à passer dans les "48H des bourgmestres". Il a répondu aux questions de Christophe Deborsu. Ce dernier lui a notamment rappelé que la commune qu'il dirigeait était la 4e commune la plus pauvre de Wallonie, derrière Farciennes, Dison et Colfontaine.


Pascal Vrebos: On meurt plus jeune à Charleroi qu’ailleurs, vous n’êtes pas préoccupé par cela ?

Paul Magnette: "Bien sûr que je suis préoccupé, c’est d’ailleurs pour cela que je suis bourgmestre, pour moi, c’est ma motivation fondamentale, j’ai toujours vécu dans cette ville, je suis un pur Carolo, on m’a encore demandé ce matin une photo de moi à 4 ans en deuxième maternelle, j’y ai tous mes souvenirs, ma famille, mes amis. Et me dire que dans cette ville, il y a encore autant de pauvreté, autant de gens qui ont des difficultés, ça me blesse, et tout ce que je peux faire pour faire en sorte de s’en sortir le plus vite possible, c’est, je crois, ce que je peux faire de plus utile dans la vie". 


> REVOIR L’INTERVIEW DE CHAQUE BOURGMESTRE

Vos commentaires