En ce moment
 
 

"Une accélération ou ce sera sans nous", prévient le sp.a

(Belga) Les socialistes flamands veulent voir les choses s'accélérer au fédéral. "Si ce n'est pas le cas, nous ne répondrons plus aux invitations des pré-formateurs", avertit samedi dans les colonnes de Het Belang van Limburg la cheffe de groupe à la Chambre et négociatrice du sp.a, Meryame Kitir.

Le Roi a chargé mardi Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) d'une mission de pré-formation, en relais de celle d'information accomplie par Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a). "L'urgence est grande, le pays fait face à des défis importants. Nous sommes en affaires courantes depuis janvier et beaucoup de choses sont à l'arrêt. Si ce sentiment d'urgence n'est pas présent, nous ne répondrons plus aux sollicitations des pré-formateurs. Nous ne participerons plus à quatre ou cinq mois d'immobilisme", avertit Mme Kitir. Six partis demeurent actuellement autour de la table pour la formation d'un gouvernement: N-VA, PS, MR, CD&V, Open Vld et sp.a. Mathématiquement, l'un d'eux est superflu. (Belga)

Vos commentaires