En ce moment
 
 

17 maternités pourraient fermer leurs portes en Belgique: le ministre Willy Borsus refuse une logique "exclusivement budgétaire"

 
 

Dix-sept petites maternités sur les 104 que compte la Belgique pourraient être fermées, estime le Centre fédéral d'expertise des soins de santé dans un rapport publié ce jeudi. Au micro de Fabrice Grosfilley, Willy Borsus, ministre wallon de l’économie, du commerce et de l’aménagement du territoire a réagi.

"Ça veut dire la fermeture d'un certain nombre d'hôpitaux, de maternités de proximité et on sait qu'ils sont très importants. Je demande que l'on puisse avoir un dialogue avec le fédéral sur le sujet et que l'on puisse avoir une logique qui est d'abord une logique de services à la population, une qualité de soins et une logique qui ne soit pas exclusivement budgétaire dans ce type de dossiers", indique le ministre wallon. "Je pense que la matière est tellement sensible pour les gens qu'on doit lui accorder toute l'attention nécessaire et notamment cet espace de dialogue", ajoute-t-il.

De 400 à 557 accouchements par an ?

"Vous avez donc plutôt le pied sur le frein", résume Fabrice Gorsfilley. "Vous avez très bien compris", rétorque le ministre. 

Aujourd'hui, les maternités sont légalement tenues d'effectuer au moins 400 accouchements par an. Mais le KCE est favorable à un rehaussement de la norme minimale à 557, afin que chaque maternité soit "suffisamment efficiente", sans toutefois compromettre la qualité des soins, ni la sécurité. Or, sur les 104 maternités que compte la Belgique (59 en Flandre, 34 en Wallonie et 11 à Bruxelles), 21 n'atteignent pas le nombre de 557 accouchements annuellement. La décision de fermer une maternité ne peut toutefois se prendre sur le seul critère de l'efficience, l'accessibilité étant un autre élément très important à prendre en considération, explique le KCE.




 

Vos commentaires