En ce moment
 
 

90% des victimes de viol ne se signaleraient pas: la secrétaire d'Etat propose des mesures pour que ça change

90% des victimes de viol ne se signaleraient pas: la secrétaire d'Etat propose des mesures pour que ça change
 
 

Un nouveau projet de plan pour lutter contre la violence sexuelle est prêt au cabinet d'Elke Sleurs (NVA), secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances. Le but est d'augmenter le nombre de déclarations, peut-on lire mercredi dans Le Soir, qui cite le quotidien De Standaard.

Selon des études, 90% des victimes de viol ne se signalent pas. Pour encourager les victimes à déposer plainte, Elke Sleurs (gynécologue de formation) propose une batterie de mesures, dont la mise en place d'une équipe adaptée pour le soutien psychologique. "Un médecin ou un agent de police ne suffit pas. Nous voulons proposer un accompagnement psychologique", dit-on au cabinet d'Elke Sleurs. Ces accompagnateurs bénéficieraient d'une formation approfondie. La secrétaire d'Etat s'intéresse aussi aux exemples étrangers: des centres "spécialisés" dans l'accueil des victimes de viol, rattachés à des hôpitaux. Le plan n'est toutefois qu'au stade de projet. Une concertation avec les membres du gouvernement doit avoir lieu à ce sujet dans les prochaines semaines.


 




 

Vos commentaires