En ce moment
 

Affaire Derwa: une source anonyme au sein de l'Afsca attaque le ministre de l'Agriculture Denis Ducarme

Affaire Derwa: une source anonyme au sein de l'Afsca attaque le ministre de l'Agriculture Denis Ducarme

Dans la nouvelle affaire touchant à des fraudes dans le secteur de la viande, Le Soir rapporte, ce jeudi dans ses pages, le témoignage d'une personne travaillant à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), qui relève ce qu'elle estime être des "éléments troublants" impliquant l'entourage du ministre de tutelle de l'agence Denis Ducarme (MR).

Ainsi, dans le cadre de la récente reprise de l'entreprise Derwa par le consortium Belgium Meat Partners, cette personne s'étonne de "l'identité d'un des éléments" du consortium en question.

Il s'agit de Caroline Cassart-Mailleux, de la société Sobemax, qui est aussi députée MR à la Chambre et bourgmestre d'Ouffet. Elle fait partie de la famille de Benoît Cassart, ex-conseiller du ministre Ducarme.


"Nous attendons avec impatience l'identité des repreneurs de Veviba"

"Caroline Cassart-Mailleux aurait pu profiter du fait que Derwa ne perde pas son agrément", relève la source de l'Afsca qui s'est confiée au Soir. "Nous attendons avec impatience l'identité des repreneurs de Veviba pour voir si elle figure parmi eux ou pas", ajoute-t-elle.

"Dans mes dossiers, il n'y a jamais de place pour le copinage", a réagi le ministre, depuis son lieu de vacances.

Caroline Cassart-Mailleux a également regretté ces allusions. La même source au sein de l'Afsca fait également état de ce qu'elle a estimé être une "ingérence bizarre" du ministre dans un dossier relatif à la crise des œufs contaminés au fipronil.

Le délai supplémentaire accordé par le ministre de l'Agriculture à un grossiste d'Aubel est pointé du doigt mais, pour l'équipe de Denis Ducarme, il était "normal" d'accorder ce délai et il ne s'agissait pas d'une faveur.

Vos commentaires