En ce moment
 
 

Après le départ de la N-VA, le gouvernement devient minoritaire: que va-t-il se passer?

Après le départ de la N-VA, le gouvernement devient minoritaire: que va-t-il se passer?

La Belgique se retrouve désormais avec un gouvernement minoritaire. Il s'agit d'une situation très inhabituelle. Dave Sinardet, politologue à la VUB, nous éclaire sur les conséquences d'une telle position.

Le Pacte de Marrakech a eu raison de la Suédoise. Hier soir, la N-VA est sortie du gouvernement. Or personne n'a pris la responsabilité de la décision. La N-VA a renouvelé son ultimatum et le Premier ministre a pris acte du départ de la N-VA. Techniquement, les ministres N-VA n'ont pas démissionné. Ils n'ont pas été révoqués non plus.

"C’est ce qui rend les choses très difficiles. En même temps, on a déjà de nouveaux ministres. Clairement, Charles Michel est dans la logique de continuer le gouvernement actuel sans la NV-A. Ce serait donc dans les faits un gouvernement minoritaire, une orange-bleue, dans laquelle on retrouve les deux partis libéraux et un des deux partis démocrates, le CD&V, puisque le cdH n’a jamais été dans le gouvernement", éclaire Dave Sinardet, politologue à la VUB, au micro de Julie Vuillequez pour BEL RTL. 

Le Premier ministre belge Charles Michel a proposé de remplacer les ministres nationalistes flamands de la N-VA au sein du gouvernement après un ultimatum de ce parti, qui s'oppose à ce que la Belgique approuve le Pacte de l'ONU sur les migrations. "Je prends (...) acte ce soir que la N-VA quitte la majorité" et "je vais (...) proposer que deux secrétaires d'Etat remplacent les trois ministres N-VA afin de garantir la continuité et le bon fonctionnement de nos institutions", a-t-il assuré lors d’une conférence de presse tenue ce samedi.


"En théorie, un gouvernement minoritaire peut tenir longtemps"

Dans les faits, le gouvernement est donc désormais minoritaire, autrement dit il ne dispose pas de la majorité absolue au Parlement. Il peut tenir aussi longtemps qu'il est capable de mobiliser une majorité alternative à la Chambre pour les votes. "En théorie, un gouvernement minoritaire peut tenir longtemps. En tout cas, il peut tenir jusqu’à ce qu’il ne retrouve plus de majorité dans le Parlement. Tout dépend de l’ambition de ce gouvernement, s’il a l’ambition de vraiment gouverner, il devra trouver une majorité pour différents dossiers au Parlement", explique Dave Sinardet.

La Belgique n'a plus eu de gouvernement minoritaire depuis la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Ses institutions ne sont pas adaptées à ce genre de fonctionnement.

La N-VA est le seul des quatre partis de la coalition gouvernementale à être opposé au Pacte de Marrakech, qui doit être approuvé lundi et mardi par les pays de l'ONU avant d'être ratifié à l'occasion d'un vote à New York le 19 décembre à l'Assemblée générale des Nations Unies. La crise, qui était latente depuis plusieurs semaines, avait éclaté mardi soir, quand Charles Michel avait annoncé son intention de se tourner vers le Parlement, faute d'unanimité au sein du gouvernement en faveur du pacte.

Vos commentaires