En ce moment
 
 

Après le tax-shift, la FGTB veut un 'social shift' et un pouvoir d'achat retrouvé

Après le tax-shift, la FGTB veut un 'social shift' et un pouvoir d'achat retrouvé

(Belga) La FGTB plaide pour l'instauration d'un 'social shift', qui déplacera la charge de l'impôt sur les épaules des plus solides, contrairement à ce qui a été fait avec le tax shift du gouvernement fédéral, selon le syndicat. Il demande aussi "un pouvoir d'achat retrouvé" pour la population, avec notamment le rehaussement du salaire minimum à 14 euros de l'heure et le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros nets. Ces différentes mesures font partie du mémorandum de la FGTB en vue des élections de mai prochain, présenté mercredi.

Dans ce document, la FGTB avance quelque 150 projets et propositions autour de domaines prioritaires d'action. Le syndicat socialiste veut tout d'abord un pouvoir d'achat retrouvé. Pour cela, l'organisation exige une grande réforme sociale qui veille à garantir des revenus décents et une situation digne à l'ensemble des citoyens tout au long de leur vie. Dans ce cadre, la FGTB souhaite notamment le rehaussement du salaire minimum à 14 euros de l'heure, contre 9,85 aujourd'hui, soit 2.300 euros par mois, et le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros net. Autre axe de travail, le 'social shift', "un virage fiscal socialement juste". Pour ce faire, Robert Vertenueil, le président du syndicat socialiste, préconise entre autres une globalisation de l'impôt, un glissement vers l'impôt sur les fortunes et sur le capital, un moratoire sur l'octroi de nouveaux avantages en nature et l'introduction d'une cotisation sociale généralisée au profit de la sécurité sociale. La couverture de cette dernière doit en outre être élargie et les allocations sociales minimales doivent augmenter pour dépasser de 10% le seuil de pauvreté, estime encore la FGTB. L'organisation défend par ailleurs le retour de l'âge légal de la pension à 65 ans, la création d'emplois de qualité, une politique d'investissements dans le cadre d'une économie durable et une démocratie sociale renforcée. (Belga)

Vos commentaires