En ce moment
 
 

Baromètre RTL-La Libre: Di Rupo deuxième homme le plus populaire en Flandre

 
 

Bart de Wever a plus que jamais la cote en Flandre, de même qu'Elio Di Rupo en Wallonie et à Bruxelles. Le PS et la N-VA caracolent toujours en tête des intentions de vote au sud et au nord du pays.

Près d’un an après notre passage aux urnes, les résultats d’un sondage réalisé par Ipsos pour RTL-TVI et La Libre Belgique dévoilent que les intentions de vote des Belges restent très similaires par rapport à mars dernier.

Si de nouvelles élections législatives étaient organisées dimanche prochain, 35,6% des Wallons voteraient pour le PS (+2,3), 23,7% pour le MR (-1,9), 12,8% pour le cdH (+2,6), et 12,6% pour Ecolo (-1,5). Le Front National est en léger recul avec 6% (-0,3).

Du côté de Bruxelles, 28,3% voteraient pour le MR (-0,6), 26,1% pour le PS (+2,3), 12,4% pour Ecolo (-1,8) et 10,5% pour le cdH.

A nord du pays, 35,1% des Flamands voteraient pour la N-VA (+2,1), 16,2% pour le CD&V (+0,2), 14% pour l’Open VLD (+1,9), 13,6% pour le sp.a (-0,2) et 10,6% pour le Vlaams Belang (-2,8).

De Wever toujours premier en Flandre

Le baromètre RTL-TVI/La Libre Belgique dévoile également la cote de popularité de nos politiques. Le président du PS Elio Di Rupo reste le premier en Wallonie et à Bruxelles. Le président de la N-VA Bart De Wever caracole en tête en Flandre. Il est suivi du président du PS Elio Di Rupo, actuellement chargé d'une mission de formateur. M. De Wever caracole en tête avec un indice de 54. Elio Di Rupo passe de la 3eme à la 2eme place avec cette fois un indice de 30. Il est suivi du président de l'Open Vld Alexander De Croo, qui enregistre la plus forte progression en gagnant 3 places.

Verhostadt deuxième en Wallonie

En Wallonie, le trio de tête est resté le même. Le président du PS est premier, l'ancien premier ministre Open Vld Guy Verhofstadt est toujours deuxième et le vice-premier ministre MR Didier Reynders troisième. La vice-première ministre et présidente du cdH Joëlle Milquet est la seule du top 10 à reculer significativement puisqu'elle perd trois places, passant de la 4e à la 7e place.

Même trio de tête à Bruxelles qu'en Wallonie

A Bruxelles, le trio de tête est le même qu'en Wallonie. Comme en Wallonie, Mme Milquet accuse le plus grand recul. Elle perd 5 places, en passant de la 4e à la 9e place. Le président du FDF Olivier Maingain, quant à lui, enregistre la plus forte progression. Il passe de la 15e à la 6e place. Le premier ministre en affaires courantes Yves Leterme est en progression en Wallonie et à Bruxelles mais recule de trois places en Flandre.




 

Vos commentaires