Budget wallon: quelques mauvaises surprises sont à craindre

Budget wallon: quelques mauvaises surprises sont à craindre

(Belga) Le gouvernement wallon se réunira en conclave du 17 au 20 mai prochains pour le premier ajustement du budget 2018, a indiqué lundi le ministre wallon du Budget Jean-Luc Crucke, en commission du parlement wallon.

Les paramètres macroéconomiques favorables (croissance, inflation) laissent entrevoir une amélioration des recettes, mais le dépassement de l'indice-pivot attendu en septembre indexera aussi certaines dépenses, a relevé le ministre MR, interrogé en commission du parlement wallon par Stéphane Hazée (Ecolo). "Je ne peux vous cacher que quelques mauvaises surprises sont à craindre pour l'ajustement et dégraderaient le solde wallon, à décisions inchangées", a prévenu M. Crucke. L'ICN (Institut des comptes nationaux) envisage de procéder à plusieurs corrections pour des montants "assez conséquents". "Les discussions sont en cours, vous me permettrez de ne pas en dire davantage", a commenté le ministre. En outre, les recettes de certains impôts régionaux perçus par le Fédéral "suivent une évolution étonnante, particulièrement pour les droits de succession". "Sans complément d'information à ce jour, je préfère ne pas avancer de chiffres précis, mais les variations ne sont pas anecdotiques", a ajouté M. Crucke, qui attend des explications du SPF Finances. Enfin, l'ajustement devra tenir compte de l'annulation récente par la Cour constitutionnelle de la taxe sur les obligations de reprise. Le gouvernement avait provisionné 3,7 millions d'euros. "Le temps se couvre", a commenté Stéphane Hazée. Le député d'opposition fait observer que le contexte général annonçait des jours meilleurs, mais que des paramètres divers semblent rendre le travail budgétaire "extrêmement serré". (Belga)

Vos commentaires