En ce moment
 

Céline Fremault presse les autres entités de conclure le Pacte énergétique

Céline Fremault presse les autres entités de conclure le Pacte énergétique

(Belga) La ministre bruxelloise de l'Energie, Céline Fremault, presse ses collègues de conclure le Pacte énergétique puisque l'analyse de l'évolution des prix de l'énergie a été réalisée.

Selon les calculs demandés par la ministre fédérale de l'Energie, Marie-Christine Marghem, le surcoût pour les ménages après 2025 de la sortie du nucléaire s'élève à une moyenne annuelle de 15 euros par an. A la fin de l'année passée, les ministres de l'Energie des Régions et du gouvernement fédéral ont conclu un Pacte énergétique pour préparer la transition mais la N-VA a calé en raison du prix trop élevé que coûterait la sortie du nucléaire en 2025 pour les ménages et les entreprises. Ni le gouvernement fédéral, ni le gouvernement flamand n'ont donc avalisé l'accord au contraire des gouvernements bruxellois et wallon. "La ministre fédérale de l'Energie a maintenant entre les mains les chiffres demandés par son partenaire N-VA. Elle dispose maintenant de toutes les pièces nécessaires à le convaincre du fait que la sortie du nucléaire en 2025 est non seulement une obligation légale, non seulement un devoir moral au vu des enjeux de sécurité vis-à-vis de l'ensemble de la population belge et de notre environnement, mais aussi un choix pragmatique et réalisable dans une enveloppe de coûts maîtrisée", dit Mme Fremault. "Ce choix, la Région bruxelloise l'a déjà posé et confirmé en décembre dernier. Reste maintenant au fédéral - et à la Région flamande - de conclure l'engagement que les ministres de l'Energie avaient pris il y a de cela deux mois. La ministre Céline Fremault presse ses homologues de conclure rapidement le Pacte énergétique afin que le travail de mise en œuvre puisse rapidement démarrer", précise-t-elle. (Belga)

Vos commentaires