En ce moment
 
 

Cet élu Vlaams Belang prêtera serment jeudi au Parlement fédéral: il vient pourtant d'être inculpé...

Cet élu Vlaams Belang prêtera serment jeudi au Parlement fédéral: il vient pourtant d'être inculpé...
© BELGA

Il n'y a pas encore de gouvernement au niveau fédéral, mais bien un parlement qui s'installera ce jeudi. Avec dans ses rangs, 18 députés du Vlaams Belang, dont le leader du groupuscule Schild en Vrienden, Dries Van Langenhove.

Fait étonnant: à deux jours de sa prestation de serment, le jeune homme est inculpé pour négationnisme et infraction à la loi contre le racisme, notamment.

L'affaire a démarré avec un reportage de la chaine publique flamande VRT. En septembre, un journaliste suit les actions d'un groupe de jeunes nationalistes flamands, Schild and Vrienden.

Dries Van Langenhove est leur leader. Le journaliste va dévoiler les publications de ces jeunes sur les réseaux sociaux. Dans des groupes fermés, ils s'échangeaient des blagues et des publications politiques, régulièrement antisémites, racistes, anti-musulmans. L'élu Vlaams Belang a été auditionné lundi, et inculpé dans la foulée.

Est-ce qu'il bénéficiera de l'immunité parlementaire pour les faits qui lui sont reprochés?

Selon le parquet de Gand, qui a diligenté l'enquête, le futur député n'est pas protégé, parce que les faits ont eu lieu avant son élection.

Cela dit, Dries Van Langenhove, dans deux jours, sera officiellement député. Et dès ce moment-là, il bénéficiera pendant 5 ans de l'inviolabilité du parlementaire.

Aucun député en Belgique ne peut être poursuivi en justice, traduit devant un tribunal, ni arrêté, sans que le chambre n'ait eu à se prononcer sur son cas.

Bref, pendant la durée de la législature, le juge aura le droit de mener son enquête, de mener des perquisitions, mais pas de faire comparaitre Van Langenhove, ni le juger, ni le condamner. Sauf s'il y a une majorité de députés, à la Chambre, pour lever son inviolabilité.

Vos commentaires