En ce moment
 

Chamboulements à Crainhem et Linkebeek, statu quo à Wezembeek

(Belga) Damien Thiéry est le grand perdant du scrutin de dimanche à Linkebeek. A Crainhem, la bourgmestre sortante est sanctionnée. A Wezembeek-Oppem en revanche, la liste du bourgmestre reste stable.

L'union des francophones n'a pas prévalu pour cette élection dans toutes les communes à facilités. A Linkebeek, le député fédéral et ex-bourgmestre non-nommé Damien Thiéry (MR) a connu une dissidence dans ses rangs qui aujourd'hui l'emporte. La liste Link@Venir emmenée par l'échevin Yves Ghequiere, un temps bourgmestre lui aussi "non nommé" par le gouvernement flamand, prend la première place avec 7 sièges suivie par la liste de M. Thiéry, Ensemble LKB Samen, avec 5 sièges. La liste bilingue Activ', qui veut sortir la commune des querelles communautaires, est troisième avec 3 sièges. Une alliance sera nécessaire pour constituer une majorité. A Crainhem, autre commune à large majorité francophone, la liste de la bourgmestre sortante Dorothée Cardon de Lichtbuer (cdH) arrive à la dernière position avec 4 sièges. Elle était le fruit d'une alliance entre le cdH, Ecolo-Groen, le CD&V et l'Open Vld ainsi que des indépendants. La Liste Défi-MR-Indépendants emporte 11 sièges. L'ex-bourgmestre Véronique Caprasse (DéFI), qui pourtant poussait la liste, arrive en première position. La liste indépendante Kraainem-Unie emmenée par Bertrand Waucquez progresse significativement et prend 8 sièges. Là aussi, une alliance devra être conclue pour obtenir une majorité. A Wezembeek-Oppem, la Liste du Bourgmestre-Union de Frédéric Petit (MR) se maintient avec 18 sièges (-1) suivie par la liste flamande WOplus avec 5 sièges (+1). (Belga)

Vos commentaires