En ce moment
 

Charles Michel s'énerve contre les quatre préavis de grève sur le rail déposés par les syndicats: "C'est complètement irresponsable" (vidéo)

Après le SACT, le SIC et le Metsip-Protect, la CGSP Cheminots a déposé un préavis de grève de 48 heures pour le 28 juin à 22h00. Contrairement aux premiers syndicats qui s'opposent à la proposition de la direction de revalorisation pour le personnel roulant, le syndicat socialiste proteste contre le projet de loi relatif à la reconnaissance de la pénibilité pour les agents de services publics.


"Améliorer le sort du client et la situation du client"

Charles Michel, le Premier ministre, a réagi ce vendredi matin, à l’issue du conseil des ministres, à ces préavis de grève sur le rail déposés par plusieurs syndicats, qualifiant l’attitude des syndicats d’irresponsables. "L’appel à la grève qui est lancé pour douze jours pendant les quelques semaines de vacances est complètement irresponsable. Et nous lançons un appel solennel pour que ce soit autour de la table, dans le cas de la concertation qui est prévue, qui a été décidée, dans le cadre de laquelle des mandats sont donnés aux différents ministres, que la discussion ait lieu. Nous ne trouvons pas juste, nous ne trouvons pas correct de prendre en otage ceux qui utilisent et qui doivent utiliser la SNCB. Nous avons travaillé pour améliorer l’image du pays, pour engager des réformes économiques, pour renforcer les investissements (…) 5 milliards d’euros d’investissements approuvés à la SNCB pour améliorer le sort du client et la situation du client. Donc je considère que cette annonce est totalement irresponsable", a-t-il martelé.


Les dates de grève des trois autres syndicats

Le Syndicat autonome des conducteurs de trains (SACT) avait ouvert la marche avec un dépôt de préavis de grève de 48h démarrant le 22 juin à 03h00. Le Syndicat autonome des Cheminots (SIC) avait pour sa part déposé un préavis de grève de 24 heures à partir du 27 juin à 22h00. Enfin, le syndicat Metsip-Protect avait annoncé mener son action sur huit jours, les 25, 26 et 29 juin et les 2, 4, 6, 9 et 11 juillet. Les trois syndicats minoritaires agréés s'opposent à une proposition de revalorisation pour le personnel roulant. Les trois syndicats, opposés à la proposition de revalorisation du personnel roulant, doivent rencontrer la direction de HR Rail ces prochains jours. "Les dates n'ont pas encore été convenues mais nous aurons rencontré les syndicats d'ici le milieu de la semaine prochaine. Nous leur expliquerons en détail la proposition de revalorisation pour le personnel roulant", avait précisé Alain Dupont, responsable presse chez HR Rail, l'employeur juridique de l'ensemble du personnel de la SNCB. HR Rail estime "prématuré" le dépôt de préavis des trois syndicats car la phase de médiation est toujours en cours.

Vos commentaires