En ce moment
 
 

Consultation royale: Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR) nommés informateurs

  • Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR) nommés informateurs

  • Duo d''informateurs: Pascal Delwit explique le choix du roi

  • Consultation royale: Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR) nommés informateurs

 

Le roi Philippe a désigné jeudi comme informateurs l'actuel vice-Premier ministre MR Didier Reynders (MR) et l'ex-vice-Premier ministre socialiste Johan Vande Lanotte (sp.a) en leur demandant de faire un premier rapport la semaine prochaine, a annoncé le Palais royal.

C'est officiel. Didier Reynders (MR) et Joahn Vande Lanotte (sp.a) ont tous les deux été nommés informateurs par le Roi. Ils ont été reçus à 16h au Palais royal ce jeudi pour en être informés par le souverain.

Les deux politiques sont ressortis du Palais juste avant 17h. Didier Reynders s'est exprimé en français à la presse. "Johan Vande Lanotte et moi avons accepté une mission d'information confiée par le Roi. L'objectif est de travailler dans la discrétion dans des contacts politiques. De chercher aussi à identifier un certain nombre de défis qu'il va falloir relever dans les prochaines années. Peut-être de les objectiver. Et de regarder aussi, en contact avec les formations qui essaient de composer des gouvernements régionaux, comment ces formations des gouvernements régionaux évoluent par rapport à la formation du gouvernement fédéral. Ce que je peux vous dire c'est qu'on va travailler dans la discrétion. Donc nous aurons l'occasion de communiquer à nouveau avec vous très officiellement après le premier rapport que nous ferons au Roi le 6 juin", a indiqué le libéral.

M. Reynders a déjà été informateur en 2007 après la victoire des libéraux francophones aux élections. Il avait tenté à l'époque de mettre sur pied une coalition "orange bleue" qui aurait réuni la famille sociale-chrétienne et la famille libérale. Mais les négociations n'avaient pas abouti.

Il y a eu tellement de déclarations avant et après les élections qu'il vaut mieux que maintenant ça se fasse dans la discrétion

-

La nomination d'un binôme d'informateurs reste très inhabituelle. Cependant, pour Didier Reynders, "ce n'est pas inédit". "On a déjà eu l'occasion de voir des formules comme celle-là", a-t-il affirmé.

"Nous travaillons très souvent ensemble depuis de très nombreuses années, donc je crois que c'est l'occasion de travailler en totale confiance. Et de tenter de voir quelles sont les défis à relever, mais il faut les objectiver. On va faire ce travail avec un certain nombre de partenaires. Mais aussi voir quelles sont les possibilités, les nécessités pour aller vers la formation d'un gouvernement. Ce sera le contact avec les politiques, mais il y a eu tellement de déclarations avant et après les élections qu'il vaut mieux que maintenant ça se fasse dans la discrétion", s'est encore exprimé l'élu du MR.


Quelle méthode?


Notre journaliste Loïc Parmentier a interrogé le binôme sur leur méthode de travail. "On va travailler d'abord dans la discrétion, dans des contacts politiques avec les responsables des formations politiques. Rester en contact avec les partis qui sont à la manœuvre dans les Régions. Et essayer d'objectiver un certain nombre défis. Pour cela nous allons prendre contact avec plusieurs institutions et plusieurs experts", a expliqué Didier Reynders.

Vos commentaires