En ce moment
 
 

Les politiques ont-ils accès aux coiffeurs? Vous êtes nombreux à nous poser la question, voici les réponses

Les politiques ont-ils accès aux coiffeurs? Vous êtes nombreux à nous poser la question, voici les réponses
(c)BELGA
 
CORONAVIRUS
 

Vous êtes des dizaines depuis plusieurs semaines à déclencher le bouton orange pour nous poser cette question qui vous brûle les lèvres.  Comment nos représentants politiques et personnalités médiatiques parviennent-ils à avoir toujours une coiffure si entretenue alors que les salons de coiffure sont fermés en raison des mesures sanitaires pour contrer la pandémie du coronavirus?

Pour les animateurs de télévision, RTL avait déjà répondu récemment dans un communiqué:

RTL Belgique rappelle que le secteur des médias audiovisuels fait partie des métiers essentiels : "Les besoins d’information et de divertissement n’ont jamais été si prononcés. Le maquillage s’avère une étape incontournable dans le processus de production". La direction souligne ensuite les mesures sanitaires drastiques mises en place et respectées par son personnel. "RTL Belgique a mis en place un dispositif complet pour protéger ses collaborateurs en ce compris nos maquilleuses et coiffeurs, dont l’activité a dû être adaptée de manière à les protéger, et aussi protéger nos collaborateurs, invités et intervenants."  Dans l’espace maquillage, le port du masque est obligatoire (excepté pour la personne maquillée) et les produits désinfectés depuis le début de la crise sanitaire afin de créer et maintenir un "climat de confiance".

Pour nos représentants politiques, la réalité est tout autre…

Sachez que les ministres des 3 gouvernements sont logés à la même enseigne que le reste des citoyens. Ils n’ont pas droit à un accès privilégié à des coiffeurs.  C’est donc pour chacun la débrouille qui prévaut ou tout simplement... la patience, comme on nous l’a confié.

Et à y regarder de plus près, nos représentants politiques masculins abordent des coupes de cheveux plus longues que d’habitude, comme en attestent ces photos récentes.

C’est le cas du Premier Ministre Alexander De Croo qui n’a pas accès à un coiffeur, nous assure-t-on.


 

Pierre-Yves Dermagne, ministre de l’Economie et du Travail révèle que sa chevelure n’a pas fait l’objet d’un entretien depuis de longues semaines : "Et je dois dire que cela commence à faire long. D’autant que ma coiffeuse est une amie de la famille et que sa bonne humeur et sa dextérité dans l’exercice de son métier commencent à nous manquer… ", déplore le vice-Premier ministre.


 

Le Ministre-Président wallon, Elio Di Rupo, au même titre que l’ensemble des citoyens wallons, n’a plus été chez le coiffeur depuis que ceux-ci ont fermé. Son secret? "Il se coiffe simplement lui-même", nous dévoile-t-on. Sa chevelure est visiblement plus fournie.


 

Du côté de la gente féminine, Ludivine Dedonder, la ministre de la Défense entretient sa coiffure elle-même depuis la fermeture des commerces et métiers de contact conformément aux règles dictées par le gouvernement fédéral. "Elle aimerait d'ailleurs remercier toutes les personnes qui ont remarqué sa coiffure et l'auraient signalé en utilisant le bouton d’alerte de RTL".


 
Karine Lalieux, Ministre des Pensions et de l’Intégration sociale a pris ses précautions et ne tentera pas une couleur maison. "Elle a été chez son coiffeur juste avant la fermeture et y retournera dès qu’il pourra à nouveau ouvrir", nous assure-t-on à son cabinet...


 


 

 




 

Vos commentaires