En ce moment
 
 

Coronavirus: la Belgique va démarrer les vaccinations le 5 janvier prochain, malgré la cacophonie...

 
CORONAVIRUS
 

Les compétences liées à la campagne de vaccination sont éclatées, suite aux nombreuses réformes des pouvoirs fédéraux et régionaux ces dernières années. Tout le monde doit se mettre d'accord, et ça prend du temps. Le Premier ministre leur a montré la voie à suivre en annonçant déjà une date: le 5 janvier 2021 !

La vaccination contre le nouveau coronavirus devrait débuter en Belgique le 5 janvier prochain, a affirmé mercredi le Premier ministre Alexander De Croo, précisant que les derniers détails de la stratégie devaient encore être agrées par les différents niveaux de pouvoir.

"Il y a une proposition de stratégie (de vaccination) qui sera discutée entre les différents gouvernements" du pays, a-t-il déclaré à la presse à l'occasion d'une visite auprès des unités spéciales de la police fédérale. "Quand les vaccins seront prêts, notre pays sera prêt. Nous aurons alors des accords clairs sur qui sera vacciné en premier et sur la manière avec laquelle cela se passera", a ajouté le Premier ministre.

Il a toutefois souligné que le "plan concret", qui est prêt depuis mardi, doit encore être avalisé par les différents gouvernements (le fédéral et ceux des Régions et des Communautés, ndlr). "Cela sera la cas à très court terme", a assuré M. de Croo, réaffirmant que le plan était de débuter la vaccination le 5 janvier 2021. "Le 5 janvier, nous serons prêts, comme d'autres pays", a-t-il dit.

Pourquoi c'est compliqué ?

C'est le gouvernement fédéral qui est responsable pour les commandes, et c'est à ce niveau également que les mises sur le marché sont données, par l'Agence Fédérale des Médicaments. 

Après, il faut transporter les vaccins, sans doute vers des centres de vaccinations. Mais pour l'acheminement, la responsabilité n'est pas encore très claire. 

Une fois les doses arrivées à bon port, la vaccination peut commencer, mais le Fédéral cède le relais aux Région wallonne, flamande et bruxelloise... pour les plus de 18 ans. Ce sont cependant les Communautés qui s'occupent des moins de 18 ans et les femmes enceintes (donc la Fédération Wallonie-Bruxelles). 

Quant aux messages de prévention et à la communication sur les vaccins, ce sont également les communautés qui doivent s'en charger. 

Jeudi, tous les ministres se retrouveront une nouvelle fois pour se mettre, on l'espère, rapidement d'accord. 

 




 

Vos commentaires