En ce moment
 
 

Culture: la réforme des instances d'avis validée dans la nuit en commission du Parlement

Culture: la réforme des instances d'avis validée dans la nuit en commission du Parlement

(Belga) La commission Culture du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé dans la nuit de lundi à mardi, après de longues heures de débat, un projet de décret visant à réformer le fonctionnement et la composition des instances d'avis du secteur culturel, des organes souvent redoutés par les opérateurs artistiques et parfois même soupçonnés de copinage.

Annoncée depuis le début de la législature, la réforme, portée par la ministre Alda Greoli, vise à assurer à ces structures une plus grande transparence et une meilleure efficacité à l'avenir. Au nombre d'une trentaine aujourd'hui, ces différentes commissions spécialisées jouent un rôle particulièrement important -et délicat- en remettant notamment des avis sur les différentes demandes de subsides introduites par les acteurs culturels auprès du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Face aux critiques à leur encontre ces dernières années, la ministre de la Culture a élaboré une nouvelle architecture à plusieurs niveaux. A son sommet, on trouvera désormais un Conseil supérieur de la culture. Sept chambres de concertation sectorielle verront par ailleurs le jour, tout comme sept commissions d'avis. Autre nouveauté: une chambre de recours sera créée. Elle sera composée de trois experts de la politique culturelle et de deux experts juridiques. Le Conseil supérieur aura pour mission de conseiller le gouvernement de la Fédération et le parlement sur l'élaboration et la mise en oeuvre des politiques culturelles. Les chambres de concertation seront, elles, des organes consultatifs chargés de donner des avis par secteur (arts vivants, musiques, arts plastiques, écriture et livre, cinéma, patrimoine culturel, action culturelle et territoriale). De leur côté, les commissions d'avis analyseront et évalueront sur les dossiers individuels, notamment les demandes de subventions. Leurs avis seront rendus publics. (Belga)

Vos commentaires