En ce moment
 
 

Des arrivées plus qu'attendues au gouvernement wallon? "Aucune rupture avec le passé"

Les ministres du nouveau gouvernement wallon, dont les noms ont été dévoilés dans la nuit, ont prêté serment ce vendredi matin au Parlement de Wallonie. Chaque parti a-t-il eu les compétences qu'il voulait? 

Au PS, on a le logement, l'emploi et les pouvoirs locaux. Du côté du MR, on hérite de l'économie, du budget, du commerce, de l'agriculture ou du tourisme. Ecolo prend le climat, l'énergie, la mobilité et l'environnement.

"Il n'y a aucune surprise dans cette répartition de compétences. Aucune rupture avec le passé. Tout le monde est resté dans sa sphère de compétences, dans sa zone de confort. La seule rupture peut-être est qu'il y a deux ans, au siège du gouvernement wallon, Willy Borsus annonçait avec fracas l'importance pour la Wallonie d'avoir pu éjecter le parti socialiste, de pouvoir gouverner la Wallonie sans le parti socialiste. Moins de 24 mois plus tard, c'est Willy Borsus qui donnera les clés de la Wallonie à un certain Elio Di Rupo, président du parti socialiste. On cherche encore la rupture", analyse notre journaliste Frédéric Delfosse. 

Vos commentaires