En ce moment
 
 

Une prime logement à la place des voitures de société et développer le tram à Bruxelles: les propositions du MR à l'approche des élections

  • Une prime logement à la place des voitures de société à Bruxelles et développer le tram: les propositions du MR à l''approche des élections

  • "Beaucoup de jeunes végètent à l''école car ils n''ont pas d''intérêt": Françoise Schepmans, députée fédérale, critique le pacte d''excellence

 
ELECTIONS 2019

Ce vendredi, Françoise Schepmans, députée fédérale et tête de liste MR était l'invité de Fabrice Grosfilley sur Bel RTL. Elle a évoqué les propositions du MR pour l'élection régionale bruxelloise.

Françoise Schepmans, ancienne bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, est tête de liste à la Région de Bruxelles-Capitale. Elle a répondu aux questions de Fabrice Grosfilley, ce vendredi matin, sur Bel RTL. 

La politique a, dans un premier temps, émis des critiques sur le pacte d'excellence lancé par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour rappel, le gouvernement étudie la possibilité de prolonger jusqu'à la 3e secondaire du "tronc commun", la formation commune à tous les élèves actuellement limitée à la 2e secondaire. Pour Françoise Schepmans, un tel projet n'est pas souhaitable. 

"Je suis contre l'allongement du tronc commun jusque 15 ans car il y a des jeunes qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire. L’enseignement qualifiant leur permet de trouver leur voie si ce n’est pas le cas plus tard. Des jeunes vont à l’école jusque 18 ans, ils n’ont pas d’intérêt et on est obligé de les former plus tard, une fois qu’ils ont terminé leurs études", indique-t-elle. 

Selon elle, invoquer un choix à l'âge de 15 ans, lorsque les jeunes ont une personnalité plus définie n'est pas une raison valable. "Beaucoup de jeunes végètent à l’école car ils n’ont pas d’intérêt pour les cours qu’on leur donne. Je crois que ce pacte d’excellence dans lequel on va vous proposer de la technologie, du latin, ne répond pas à la réalité d’aujourd’hui. Moi ce que je veux pour l’enseignement, c’est un enseignement tourné vers les technologies modernes", martèle-t-elle. Pour Françoise Schepmans, nul autre choix possible: il faut continuer d'orienter les jeunes plus tôt.


Un tram souterrain sous la chaussée de Ninove

Françoise Schepmans est ensuite revenue sur ses propositions concernant la mobilité à Bruxelles. "La mobilité est l’un des challenges pour la Région bruxelloise quand on voit qu’elle est complètement embouteillée. Donc il faut développer le métro", lance-t-elle. Avant d'ajouter: "Moi qui suis Molenbeekoise, peux vous assurer qu’il y a un lieu problématique: celui de la chaussée de Ninove pour lequel aucun projet n’a été prévu jusqu'à présent . Je veux un tram souterrain pour la chaussée de Ninove pour permettre la sortie vers Bruxelles puisqu’au bout de la chaussée de Ninove, il y a la gare de l’Ouest qui est un nœud multimodal". 

La députée fédérale ne fournit cependant aucune estimation du coût d'un tel projet. "C'est nécessairement moins cher que le métro", affirme-t-elle, tout en insistant sur le fait que ce projet est largement réalisable. "Ce n’est pas une question de budget. Quand je vois que des grandes villes ont réussi à faire un grand métro comme à Madrid en quelques années, ce n’est pas une question d’argent. C’est surtout une question de volonté, de décision et de concrétisation. Et ça ne se fait pas en Région bruxelloise. On fait des plans mais pour le reste c’est toujours du surplace", indique-t-elle.

Exit les voitures de société au profit d'une prime logement

Autre proposition évoquée par Françoise Schepmans: la mise en place d'une prime pour un logement à Bruxelles. "Pour faire revenir la classe moyenne à Bruxelles et désengorger Bruxelles, il faut donner la possibilité d’avoir, plutôt qu’une voiture de société qui est un complément de salaire, une prime logement", explique-t-elle. En clair, il s'agirait d'offrir une prime pour un logement à Bruxelles à quiconque renonce à sa voiture de société pour se loger dans la capitale. 

Vos commentaires